Boire et fumer restent marqués par le genre

Publié le 1 Septembre 2017
Mis à jour le 9 septembre 2019

Une enquête a été menée sur les associations entre statut familial et niveaux de consommation d'alcool et de tabac auprès des Français. Le travail porte sur la période 1980-2002, à partir des données décennales de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Le mode de vie familiale - célibat, cohabitation, mariage, etc. - évolue et a un impact sur l'évolution des comportements vis-à-vis de la santé. Les profils se rapprochent chez les hommes et les femmes ; ainsi depuis trente ans, les jeunes célibataires - tant femmes que hommes - ont une consommation d'alcool progressivement plus à risque que leurs homologues vivant mariés.

Auteur : Annequin Margot-, -Hamelin Christine-, -Lert France
La Santé en action, 2017, n°. 441, p. 40-41