Bulletins SURSAUD® (SOS médecins, OSCOUR, Mortalité)

Surveillance des urgences et des décès SurSaUD®. Synthèse hebdomadaire du 8 septembre 2020.

Mis à jour le 11 septembre 2020

Abonnez-vous à notre liste de diffusion

Vous souhaitez recevoir la lettre électronique du bulletin SOS Médecins

Les évolutions de la mortalité toutes causes sont suivies dans le cadre de l’épidémie de COVID-19 et sont décrites dans le point épidémiologique hebdomadaire dédié.

Synthèse générale

En semaine 36 (du 31 août au 6 septembre 2020), l’activité totale aux urgences et dans le réseau SOS Médecins est en hausse chez les enfants et plus particulièrement chez les 2-14 ans en lien avec la rentrée scolaire, et stable chez les adultes. Pour la 5e semaine consécutive, les recours pour suspicion de COVID-19 sont en hausse dans les 2 réseaux. Cette hausse concerne toutes les classes d’âges mais est plus marquée chez les enfants de moins de 15 ans. Compte-tenu de la hausse d’activité toutes causes confondus, la part de ces recours dans l’activité totale est en légère hausse comparée à la hausse des effectifs. 

Au niveau régional, à l’exception de la région Centre-Val de Loire, toutes les régions sont concernées par la hausse dans au moins un des 2 réseaux et pour la majorité d’entre-elles, dans les deux réseaux. Les progressions les plus importantes en semaine 36 sont observées en Bretagne, Hauts-de-France et Normandie dans les 2 réseaux, ainsi qu’en Auvergne-Rhône-Alpes aux urgences et Occitanie pour SOS Médecins.

Parmi les autres indicateurs, dans les deux réseaux, on retient chez les enfants notamment les 2-14 ans, la forte hausse des recours pour asthme, habituelle en période de rentrée scolaire. Dans la zone Océan Indien, 3 semaines après la reprise de l’école, cette hausse semble se stabiliser mais atteint un niveau 2 fois plus élevé que ceux des dernières années. Après une semaine d’école en métropole, la hausse bien que marquée reste sur les bases des années précédentes.

Toujours en lien avec la rentrée scolaire, on retient chez les enfants la hausse des recours pour pathologies ORL, syndrome virale, fièvre isolée, bronchite ainsi que traumatisme, dans les deux réseaux. 

Réseau OSCOUR®

En semaine 36 (du 31 août au 6 septembre 2020), les passages aux urgences et hospitalisations après passage sont en hausse chez les enfants (respectivement +14% soit +8 165 passages et +7% soit +395 hospitalisations) et stables chez les adultes.

Au cours de la semaine écoulée, le nombre de passages pour suspicion de COVID-19 est en hausse de 24% tous âges (3 538 vs 2 855 passages en S35 - données consolidées du 08/09/2020683 passages) et plus précisément de +73% chez les enfants (+80 passages) et +22% chez les adultes (+603 passages). La part des passages pour COVID-19 dans l’activité totale tous âges est en légère hausse (1,3% en S36 vs 1,0% en S35) alors que la proportion d’hospitalisation après passage reste stable à 31%. La hausse est observée dans toutes les régions à l’exception de Centre-Val de Loire, Grand-Est, Guyane et la Réunion. Les hausses les plus importantes sont observées en Bretagne (+83% ; +43 passages), Guadeloupe (+80% ; +59 passages), Auvergne-Rhône-Alpes (+72% soit +210 passages), Hauts-de-France (+56%; +50 passages) et Normandie (+54% ; +41 passages). Depuis le début de la surveillance, le 24/02/2020, 192 740 passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 ont été enregistrés.

Parmi les indicateurs saisonniers on retient, chez les enfants et plus particulièrement les 2-14 ans, une hausse des passages pour asthme (+117% soit +764 passages), fièvre isolée (+14% soit +116 passages), traumatisme (+136% soit +2 170 passages) et pathologies ORL – n°2 des 10 pathologies les plus fréquentes aux urgences (+73% soit +1371 passages). Ces hausses sont habituellement observées en période de rentrée scolaire. Toutefois la hausse des recours pour asthme semble plus marquée en 2020 que lors des 2 années précédentes.

Réseau SOS Médecins

En semaine 36 (du 31 août au 6 septembre 2020), l’activité totale des associations SOS Médecins est en hausse chez les enfants (+58% soit +6  668 actes) et stable chez les adultes.

Pour la 4e semaine consécutive, les actes médicaux pour suspicion de COVID-19 sont en hausse de 37% en semaine 36. Au total, 4 144 actes ont été enregistrés en semaine 36 (vs 3 033 actes en semaine 35, soit +1 111 actes). Cette hausse concerne les enfants (+135% soit +512 actes dont 491 chez les 2-14 ans) et les adultes de 15-74 ans (+23% soit +581 actes). La part dans l’activité totale tous âges est en hausse à 7,1% (vs 5,7% en semaine 35). Cette hausse s’observe dans toutes les régions exceptées en Centre-Val de Loire, Corse et Martinique. Elle varie de +17% en Île-de-France à +95% (+80 actes) en Bretagne. Les régions Ile-de-France, Nouvelle Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d’Azur sont celles qui enregistrent le plus d’actes (respectivement 18%, 15%, 13% et 11% des actes enregistrés au niveau national). Depuis le début de la surveillance, 84 153 actes pour suspicion de COVID-19 ont été réalisés.

Parmi les autres pathologies, on retient une forte hausse des actes pour crise d’asthme dans toutes les classes d’âges mais principalement chez les 2-14 ans en lien avec la rentrée scolaire (+133% soit +184 actes). On note également dans cette tranche d’âge, une hausse des actes pour syndrome viral (+116%), bronchite (+99%), fièvre isolée (+44%), traumatisme (+36%) et allergie (+64%). Enfin, on retient chez les adultes de 75 ans et plus, une hausse des actes pour malaise (+91% soit +50 actes).