Bulletins SURSAUD® (SOS médecins, OSCOUR, Mortalité)

Surveillance des urgences et des décès SurSaUD®. Synthèse hebdomadaire du 14 septembre 2021.

Mis à jour le 16 septembre 2021

Abonnez-vous à notre liste de diffusion

Vous souhaitez recevoir la lettre électronique du bulletin SOS Médecins

Synthèse générale

En semaine 36 (du 6 au 12 septembre 2021), dans les 2 réseaux, les recours étaient en hausse chez les enfants, stables chez les adultes à l’exception d’une légère hausse chez les adultes de 15-74 ans dans le réseau OSCOUR®.

Les recours pour suspicion de COVID-19 étaient en baisse tous âges dans les 2 réseaux pour la 4ème semaine. Cette baisse continuait de s’observer dans toutes les classes d’âge dans le réseau OSCOUR. Dans le réseau SOS Médecins la baisse se poursuivait chez les adultes mais une hausse dans de faibles effectifs était observée chez les enfants. La proportion d’hospitalisation après passages pour suspicion de COVID-19 tous âges était stable. Au niveau régional, la majorité des régions était en baisse dans les 2 réseaux. Les seules hausses s’observaient en Guyane et à Mayotte aux urgences et dans les Pays de la Loire et l’Ile-de-France pour les associations SOS Médecins.

Chez les enfants, une semaine après la rentrée, la majorité des indicateurs est en hausse, plus particulièrement marquée pour l’asthme, les pathologies de la sphère ORL et respiratoire. Cette hausse est également observée dans le réseau SOS Médecins chez les adultes. Au niveau national, un excès modéré de décès toutes causes a été noté en S29, S32, S33 et S34 qui concerne plus spécifiquement les adultes de 65-84 ans. Les effectifs au niveau national sont à la limite haute des marges de fluctuation habituelle en S35. En métropole, la mortalité est en excès modéré en Occitanie et PACA entre S32 et S35, ainsi qu’en Corse en S34. En Martinique et en Guadeloupe, le nombre de décès a atteint un pic en S33 et a amorcé une diminution en S34 et S35, même si les effectifs en S35 restent très élevés.

Réseau OSCOUR®

En semaine 36 (du 6 au 12 septembre 2021), première semaine après la rentrée scolaire, les passages aux urgences ainsi que les hospitalisations après passages sont en hausse chez les enfants (+23% soit +14 968 passages) et les adultes de moins de 75 ans (+6% soit +13 404 passages).

Les passages pour suspicion de COVID-19 tous âges sont en baisse pour la 4ème semaine consécutive (-26% vs -21% en S35). Au total on observe 3 291 passages (vs 4 469 en S35 soit -1 178 passages) avec une part d’activité en baisse (1% vs 1,5% en S35). Cette baisse s’observe dans toutes les classes d’âges. Chez les moins de 2 ans, cette baisse est de -30% (vs -28% en S35) et le taux d’hospitalisation est en légère hausse (30% vs 24% en S35).

La proportion d’hospitalisation après passages tous âges est stable à 48%. Au niveau régional, les passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 sont en baisse dans toutes les régions excepté en Guyane (+42% soit +35 passages) et à Mayotte (+133% soit +4 passages). Depuis le début de la surveillance, le 24/02/2020, 553 883 passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 ont été enregistrés Chez les enfants, une semaine après la rentrée, la majorité des indicateurs est en hausse, particulièrement marquée pour l’asthme (+152% soit +1 147 passages) et les pathologies ORL (+44%) et, uniquement chez les moins de 2 ans, la varicelle (+54% soit +20 passages). La bronchiolite est en hausse de 21% chez les moins de 2 ans. Chez les adultes, on retient une hausse des passages pour colique néphrétique (+13%).

Réseau SOS Médecins

En semaine 36 (du 6 au 12 septembre 2021), première semaine après la rentrée scolaire, l’activité totale des associations SOS Médecins est en forte hausse chez les enfants (+36% soit +4 727 actes). 

Les actes médicaux pour suspicion de COVID-19 tous âges ainsi que leur part dans l’activité totale sont toujours en baisse pour la 7ème semaine consécutive (1 430 actes vs 1 638 en S35 soit -13%). La part d’activité était de 2,1% (vs 2,7% en S35). La baisse se poursuit chez les adultes (-18% soit -245 actes) alors que chez les enfants (+16% soit +38 actes) après une semaine de stabilisation on assiste à une première hausse dans cette deuxième semaine de rentrée scolaire. Au niveau régional, les actes médicaux SOS Médecins pour suspicion de COVID-19 sont stables ou en baisse, seules deux régions sont en hausse : les Pays de la Loire (+29% soit +19 passages) et l’Ile-de-France (+4% soit +7 passages). 

Depuis le début de la surveillance le 03 mars 2020, 245 006 actes médicaux pour suspicion de COVID-19 ont été réalisés.
Parmi les autres pathologies, on observe une hausse tous âges des pathologies de la sphère ORL (+59% chez les enfants et +16% chez les adultes), respiratoire dont la bronchite (+92% chez les enfants et +11% chez les adultes) et digestive (37% chez les enfants et +10% chez les adultes pour la gastro-entérite). 

Chez les enfants, on observe une hausse de la majorité des indicateurs, plus marquée pour bronchiolite (+121% chez les moins de 2 ans),  asthme (+96% soit +183 actes), malaise (+ 79%), syndrome viral (+46%) et fièvre isolée (+31%) et uniquement chez les moins de 2 ans pour varicelle (+32% soit +12 actes). Chez les adultes on observe une hausse des actes pour malaise (+10% chez les 15-74 ans) et altération de l’état général (+31% chez les 75 ans ou plus). 

Surveillance de la mortalité (Insee et Inserm-CepiDC)

Au niveau national, un excès modéré de décès toutes causes a été noté en S29 (du 19 au 25 juillet), ainsi qu’en
S32 à S34 (du 9 au 29 août 2021). Ces excès concernent plus spécifiquement les adultes de 65-84 ans. Les
effectifs au niveau national sont à la limite haute des marges de fluctuation habituelle en S35 (du 30 août au 05
septembre).
En métropole, la mortalité est en excès modéré en Occitanie et PACA entre S32 et S35, ainsi qu’en Corse en S34.
En Martinique et en Guadeloupe, le nombre de décès a atteint un pic en S33 et a amorcé une diminution en S34 et
S35, même si les effectifs en S35 restent très élevés.