Investigation d'une suspicion d'agrégat de cancers sur les communes de Pierrefeu-du-Var et Collobrières, département du Var, 2013

Publié le 1 Janvier 2015
Mis à jour le 5 juillet 2019

En mars 2013, une habitante de la commune de Pierrefeu-du-Var (département du Var) faisait part de son inquiétude à propos de la survenue de cas de cancer dans sa famille et dans sa commune. Elle exprimait également des craintes sur la gestion du Centre d'enfouissement technique (CET) de Roumagayrol et du trafic de camions généré par son activité. L'Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) a sollicité la Cellule de l'Institut de veille sanitaire (InVS) en régions Paca et Corse (Cire Sud) afin d'investiguer ce signal. L'investigation a été élargie à la commune de Collobrières, limitrophe de celle de Pierrefeu-du-Var, à la demande du maire de la commune. La sollicitation des médecins généralistes de ces communes n'a pas permis de confirmer le signal quant à un nombre anormalement élevé de cancers sur la zone d'étude, ni d'identifier certains types de cancers particuliers. Les registres nationaux de cancers pédiatriques ont estimé que le nombre de cas observés dans la zone d'étude apparaissait compatible avec l'hypothèse que le risque dans cette zone était comparable au risque à l'échelle nationale. Au plan environnemental, la revue des sources d'exposition n'a pas permis de mettre en évidence d'éléments en faveur d'une éventuelle surexposition de la population. La mise en place, depuis la plainte, d'une commission de suivi des sites concernant le centre d'enfouissement technique devrait permettre l'existence d'un espace d'échanges entre les associations et l'industriel. Au regard de ces résultats, il n'a pas été jugé pertinent d'approfondir les investigations épidémiologiques et environnementales et il a donc été décidé de clore la démarche d'évaluation autour de ce signalement.

Auteur : Lasalle JL
Année de publication : 2015
Pages : 20 p.