Bulletin de santé publique vaccination en Pays de la Loire. Mai 2021.

Publié le 3 Juin 2021
Mis à jour le 03 juin 2021

Points clés

Poursuite en 2019 et 2020 de l’augmentation du recours à la vaccination à la fois :

  • chez les nourrissons :
    • +5 points d’utilisation des vaccins hexavalents incluant la valence virus hépatite B, comparé à 2017,
    • +12 points de couverture contre le méningocoque C, pour la 1re injection recommandée à 5 mois,
    • Gains modérés pour les vaccins pneumocoque et anti-rougeoleux avec +1 ou +2 points (Maine-et-Loire, Sarthe et Vendée gains supérieurs à +2/3 points)
  • chez les enfants nés avant 2018, entrée en application de l’extension de l’obligation vaccinale :
    • +7 points pour 1re dose de la vaccination contre les papillomavirus humains chez les jeunes filles de 15 ans nées en 2005 (50 %) en comparaison avec la couverture des jeunes filles nées en 2004 (43 %),
    • Au moins +3 points de couverture contre le méningocoque C dans les classes d’âges visées, mais encore particulièrement insuffisante chez les 10 ans et plus (les plus élevées en Mayenne, les moins élevées en Loire-Atlantique)
  • chez les personnes à risque vis-à-vis de la grippe, avec une couverture de 59 % sur la dernière saison grippale, contre 50 % sur la saison précédente

Couvertures vaccinales chez les professionnels de santé, résultats de l’étude d’estimation de 2019 :

  • Grippe 32 %, varicelle 18 %, moins élevées qu’au niveau national, contrairement à rougeole 80 %, coqueluche 59 %,
  • Maximales chez les sages-femmes et les médecins pour l’ensemble des vaccins,
  • Plus élevées dans les services accueillant les patients les plus fragiles (réanimation, oncologie, hématologie, pédiatrie) et dans les Ehpad, pour les couvertures rougeole et coqueluche notamment,
  • Niveaux croissants avec la qualification pour le vaccin contre la grippe : aides-soignants 14 %, infirmiers 33 %, sages-femmes 61 % et médecins 83 %.