Enquête de couverture vaccinale à Mayotte en 2010

Publié le 1 Janvier 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Contexte : de par sa situation géographique et compte tenu des conditions socio-économiques, la population de Mayotte reste exposée aux maladies infectieuses, dont celles qui sont évitables par la vaccination. Pour la première fois en 2010, une enquête a été réalisée afin d'estimer le taux de couverture vaccinale chez les enfants et adolescents résidant à Mayotte. Méthode : il s'agit d'une enquête par sondage en grappe à 2 degrés. Pour les 24-59 mois et les 7-10 ans, l'enquête a été réalisée à domicile dans des foyers choisis de façon aléatoire au sein de 80 districts tirés au sort proportionnellement au nombre d'habitants. Les informations on été recueillies pour 676 enfants âgés de 24 à 59 mois et pour 692 enfants âgés de 7 à 10 ans à partir des carnets de santé. Pour les 14-15 ans, les informations sur les vaccinations ont été recueillies chez 590 élèves, choisis de façon aléatoire au sein de 18 collèges de l'île, par les infirmiers de l'Éducation nationale à partir de la consultation des carnets de santé. Résultats : la couverture vaccinale chez les enfants âgées de 24-59 mois était élevée, proche de 95 %, sauf pour le Hib (90 %) et le ROR (86 %). Pour les enfants âgés de 7 à 10 ans la couverture vaccinale était insuffisamment élevée (d82 %) sauf pour l'hépatite B et le BCG qui présentaient des valeurs supérieures à 90 %. Pour les adolescents âgés de 14-15 ans, les taux étaient faibles (d75 %) et éloignés des objectifs à atteindre. Conclusion : un renforcement des mesures de contrôle de l'état vaccinal suivi d'un rattrapage en lien avec les différents acteurs (protection maternelle et infantile, centre hospitalier, santé scolaire et médecins libéraux) est recommandé. Une sensibilisation des professionnels de santé à la vaccination est également préconisée ainsi que la réalisation périodique d'enquêtes de couverture vaccinale afin de suivre de manière régulière les pratiques. (R.A.)

Auteur : Solet JL
Année de publication : 2012
Pages : 63 p.