Dépistage des infections à Chlamydia trachomatis dans les Centres de planification familiale de Seine-Saint-Denis et intérêt de l'auto-prélèvement, France, 2005. Numéro thématique - Chlamydia trachomatis : études de prévalence dans des structures de médecine à vocation préventive

Publié le 3 Octobre 2006
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectif ¿ Estimer la prévalence de Chlamydia trachomatis (Ct) chez les jeunes femmes consultant dans les centres de planification et d'éducation familiale (CPEF) de la Seine-Saint-Denis et évaluer l'auto-écouvillonage vulvaire comme prélèvement. Méthode ¿ Dépistage par PCR sur auto-prélèvement proposé à toutes les consultantes de moins de 26 ans. Résultats ¿ 546 patientes ont été inclues avec une prévalence globale de 11,2 % [IC95 % : 8,7-14,2]. Ni l'âge, ni le motif de consultation, ni l'existence d'une symptomatologie ne sont associés significativement au portage de Ct. Conclusion ¿ L'auto-prélèvement est un moyen de dépistage bien accepté. La prévalence élevée de l'infection et le jeune âge des patientes (dont 10,6 % ont moins de 16 ans) témoignent de la vulnérabilité des jeunes filles venant consulter dans les CPEF du 93. (R.A.)

Auteur : Bianchi A, de Moegen F, Creuzy MJ, Goureau R, Debonne E, Piet E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2006, n°. 37-38, p. 282-3