Evaluation de la campagne 2002 de mise à disposition de comprimés d'iode stable aux riverains du centre nucléaire de production d'électricité de Gravelines, Février 2003

Publié le 1 Janvier 2004
Mis à jour le 10 septembre 2019

Depuis 1992, la législation Française préconise la distribution préventive des comprimés d'iode stable sur les zones définies par les plans particuliers d'intervention (PPI) autour des centrales nucléaires. Une absorption préventive d'iode stable entraîne une saturation de la thyroïde, évitant ou limitant ainsi une fixation ultérieure de l'iode radioactif. En juin 2000, une campagne de distribution d'iode avait été organisée dans un rayon de 10 km autour de la centrale nucléaire de Gravelines. Après évaluation des résultats de cette campagne, la couverture était jugée insuffisante. La Ddass et la Drire proposaient alors d'organiser en 2002 une distribution complémentaire de comprimés, directement au domicile. L'évaluation de cette deuxième distribution avait pour objectifs d'estimer la couverture en comprimés d'iode dans la population qui habite et travaille dans la zone et de mesurer le niveau d'information. Méthodologie : L'étude était une étude transversale descriptive par enquête téléphonique. La population enquêtée était, d'une part, les habitants, d'autre part, les entreprises publiques et privées des 14 communes de la zone. Les échantillons des différentes populations ont été constitués par tirage systématique ou aléatoire simple à partir de différentes listes (annuaire téléphonique, chambre de commerce et d'industrie, rectorat, Drass). L'ensemble des mairies, des pharmacies et des services de l'Etat ont été inclus. La collecte des données a été réalisée du 3 février au 9 mars 2002 par 2 enquêteurs à l'aide de questionnaires standardisés pour chaque population. Les données ont été analysées à l'aide des logiciels Epi Info et SPSS. Résultats : La couverture de la campagne 2002 était de 84,7% IC95% [79,4-88,9] dans la population générale (contre 54,1% IC 95% [48,8-59,4] en 2000) ; 91,4% IC95% [84,5-95,6] dans les sociétés et entreprises (contre 46,8 IC 95% [40,1-53,6] en 2000) ; 100% dans les établissements scolaires (contre 85,9% en 2000). Compte tenu du fait qu'une partie de la population qui n'a pas été visitée par les distributeurs en 2002 (n'a donc pas reçu de comprimés en 2002) avait encore des comprimés valides de la campagne 2000, la couverture globale en 2003 était estimée à : 92,6% IC95% [88,3-95,4] dans la population générale ; 96,6% IC95% [91,0-99,0] dans les sociétés et entreprises ; 96,2% IC95% [78,4-99,8] dans les établissements médico-sociaux. En 2002, 73% de personnes interrogées disaient qu'elles iraient à la pharmacie pour avoir des renseignements complémentaires sur les comprimés (contre 54,2% en 2000). 81,9% des personnes interrogées se disaient bien informées (contre 53,9% en 2000). En conclusion la couverture de la campagne 2002 (dans les différentes populations) est plus élevée que celle de la campagne 2000. La distribution directe des comprimés d'iode de porte à porte (2002) a permis une meilleure couverture que la distribution de bons de retrait des comprimés en pharmacie (2000). Le niveau de connaissance de la population générale sur les comprimés d'iode stable reste faible.

Auteur : Ndiaye B, Heyman C, Ilef D, Helynck B, Pirard P, Samiez P, Bastien G, Lefort M, Sgard C, Guglielmini P, Philippon A, Fiems JJ, Martin P, Delalonde JC, Ragazzo R, Nappi M, Thellier Y
Année de publication : 2004
Pages : 50 p.