COVID-19 : point épidémiologique en Auvergne-Rhône-Alpes du 30 juillet 2020

Publié le 31 Juillet 2020
Mis à jour le 31 juillet 2020

Résumé

En semaine 30 (du 20 au 26 juillet), les indicateurs de surveillance virologique ont fortement augmenté dans la région : 580 nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés par RT-PCR contre 301 en semaine 29. Le taux d’incidence, défini comme le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants est passé de 3,7 en semaine 29 à 7,2 en semaine 30. A l’échelle des départements, les taux d’incidence les plus élevés sont observés dans la Loire, le Rhône et la Haute-Savoie. Ce dernier département, avec un taux d’incidence de 15,3 cas pour 100 000 habitants a été placé en situation de « vulnérabilité modérée » comme six autres départements de France métropolitaine (un département de France métropolitaine, la Mayenne, et deux d’Outre-mer sont classés en vulnérabilité élevée). L’augmentation du nombre de cas de COVID-19 est à placer dans le contexte d’incitation de dépistage avec une augmentation du nombre de patients testés (+11% en semaine 30). Toutefois, l’augmentation du nombre de positifs (+92%) est beaucoup plus importante que celle des patients testés.
Les autres indicateurs de suivi de la Covid connaissent des évolutions moins défavorables. Les indicateurs SOS sont en légère diminution et les indicateurs SAU sont stables Toutefois, les indicateurs d’hospitalisation issus de SI-VIC sont à surveiller. En effet, si le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 continue de baisser, on observe une augmentation du nombre des nouvelles hospitalisations, passé de 7 en semaine 29 à 30 en semaine 30.
Le R effectif, représentant le nombre moyen de personnes infectées (cas secondaires) par une personne contagieuse (cas index) calculé sur la base des données virologiques (SI-DEP) progresse en semaine 30 pour atteindre 1,5 (significativement supérieur à 1).
Le nombre de nouveaux clusters est en hausse : 9 nouveaux clusters ont été rapportés en semaine 30, contre 7 en semaine 29. Au 29 juillet, 18 clusters sont suivis dans 8 départements de la région. Dans les départements qui présentent les taux d’incidence les plus élevés (Loire, Rhône et Haute-Savoie notamment), il n’est plus possible de relier l’augmentation des cas détectés à ces clusters.
La semaine 30 marque une rupture dans l’évolution de la situation du Covid-19 en région ARA. Toutefois, la situation pourrait encore être maîtrisée par l’application stricte des mesures de prévention par chacun de nous. Aussi, dans un contexte de congés d’été qui peuvent favoriser les situations à risque de contamination, notamment dans le cadre d’évènements et de regroupements familiaux, amicaux ou festifs, les messages de prévention doivent être rappelés. Les clusters observés récemment dans certaines situations de rassemblement ou lors de cérémonies obligent à la prudence. En l’absence de traitement ou de vaccin, les seules mesures de prévention restent comportementales (hygiène, distance, port du masque …). Il est important de rappeler la responsabilité individuelle de chacun et de s’inscrire collectivement dans une logique de réduction des risques et de protection des personnes les plus vulnérables, en particulier lors des regroupements.