Bulletin de santé publique tabac en Guadeloupe. Février 2021.

Publié le 5 Février 2021
Mis à jour le 05 février 2021

Points clés

  • Avec 380 personnes inscrites, la région Guadeloupe représentait 14,1 % des inscrits de France d’Outre-mer (0,2 % de France entière). Ce nombre représente 1,1 % des fumeurs quotidiens inscrits en 2018.
  • Le nombre de kits d’aide à l’arrêt du tabac commandés est passé de 410 en 2017 à 3 660 en 2018 (+ 730 %) . La majorité (60 %) des 195 pharmacies de l’île était couverte par l’opération Mois Sans Tabac 2018.
  • En 2015, le nombre total de décès attribuables au tabagisme a été estimé à 109 (IC 95 % : 102–115), soit 3,5 % du total des décès enregistrés la même année dans la région. Ce taux est près de 4 fois inférieur à celui de la France entière la même année (13 %).
  • La fraction de décès attribuable au tabagisme était chez les hommes et les femmes respectivement de 5,9 % et de 1,3 %, en Guadeloupe, versus 19,3 % et 6,9 % en France entière. Le tabagisme est responsable d’une part importante des décès prématurés (décès survenant avant l’âge de 65 ans) : 8 % des décès étaient attribués au tabagisme avant cet âge, cette fraction étant plus importante chez les hommes (9 %) que chez les femmes (4 %).
  • Les causes les plus fréquentes des décès attribuables au tabagisme sont les cancers (56,2 % des décès annuels attribuable au tabac) suivis des maladies cardiovasculaires (24,6 % des décès annuels). Ce sont les même causes principalement identifiées pour les décès attribuables au tabac chez les hommes et chez les femmes.
  • Les affections respiratoires chroniques (19 %) et les cancers (15 %) sont les causes pour lesquelles la part de décès attribuable au tabagisme est la plus importante chez les hommes ainsi que chez les femmes (5 % et 3 % respectivement).