COVID-19 : point épidémiologique en Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy du 31 juillet 2020

Publié le 3 Août 2020
Mis à jour le 03 aout 2020

Analyse de la situation épidémiologique

  • Depuis l’émergence de la maladie Covid-19 (fin février) et jusqu’au 30 juillet, un total de 328 cas ont été confirmés sur nos territoires : 265 en Guadeloupe, 53 à Saint-Martin et 9 à Saint-Barthélemy. Au cours des deux dernières semaines, la Guadeloupe a enregistré 72 nouveaux cas (versus 10 pour les deux semaines précédentes), Saint-Martin 8 nouveaux cas (versus 0) et Saint-Barthélemy 3 nouveaux cas (versus 0).
  • Depuis le déconfinement (13 mai) , le premier cluster en lien avec un rassemblement temporaire de personnes a été identifié le 24 juillet en Guadeloupe. Au 30 juillet, il comptabilise 18 cas confirmés.
  • Les taux de positivité restent à des valeurs faibles (inférieures à 2 % depuis le 11 mai), largement inférieures au seuil de vigilance de 5 % malgré un taux de dépistage important sur chaque territoire.
  • Les taux d’incidence restent également à des niveaux faibles, inférieurs au seuil de vigilance de 10 pour 100 000 habitants, depuis le déconfinement (semaine 20).
  • Le nombre de consultations en ville pour une infection respiratoire aigüe est faible depuis plusieurs semaines et la part attribuable au Covid-19 est nulle.
  • Aucun passage aux urgences pour suspicion de Covid-19 n’a été notifié la semaine dernière dans nos territoires.
  • Aucun patient atteint du Covid-19 n’est actuellement hospitalisé en service de réanimation du CHU de Guadeloupe .

Les données de surveillance montrent une augmentation du nombre de nouveaux cas confirmés, principalement liée au cluster de « Rassemblement temporaire de personnes » en Guadeloupe. Compte tenu de l’identification du cluster, un dépistage massif est actuellement organisé, avec pour objectif de détecter un plus grand nombre de cas et d’appliquer les mesures d’isolement immédiatement. Le niveau de vulnérabilité pour le territoire de la Guadeloupe reste toujours limité mais la vigilance sur la détection de chaînes de transmission et de nouveaux clusters est accrue.
Pour Saint-Martin et Saint-Barthélemy, les indicateurs de surveillance montrent que le virus circule à bas bruit. Le niveau de vulnérabilité pour ces territoires reste limité.