Vaccination contre la COVID-19 : indicateurs de suivi et d’efficacité disponibles en open-data

Dès le lancement de la campagne de vaccination, les autorités sanitaires ont disposé d’informations permettant un suivi quotidien de l’avancée et du déploiement de la campagne sur le territoire. Celles-ci, recueillies auprès des établissements pour personnes âgées et des centres de vaccination étaient transmises par les Agences régionales de santé (ARS). Sur la base du système d’information Vaccin Covid, administré par l’Assurance maladie et alimenté par les professionnels de santé réalisant les vaccinations, Santé publique France produit en open data, les premiers indicateurs de suivi de la couverture vaccinale.

Mis à jour le 27 janvier 2021

Nouveau système d’information, quel impact sur la donnée ?

Afin de récolter les informations nécessaires au suivi de l’évolution de la vaccination en France, un système provisoire de remontée d’information a été mis en place dès le début de la campagne de vaccination. Parallèlement, l’Assurance maladie a élaboré une base de données, Vaccin Covid, qui est aujourd’hui pleinement opérationnelle après un travail d’analyse de l’exhaustivité et de la complétude des données.

Sur la base de l’exploitation de ces données, Santé Publique France publie aujourd’hui en open data les indicateurs de couverture vaccinale.
Entre le 16 et le 22 janvier, 97 % des injections réalisées ont été renseignées dans Vaccin Covid, et plus de 90 % depuis le début de la campagne de vaccination.

Si les nouvelles injections sont désormais saisies au fil de l’eau dans Vaccin Covid, en revanche certaines injections intervenues depuis fin décembre n’y ont pas encore été saisies a posteriori dans Vaccin Covid. Dans certaines régions, les données Vaccin Covid sont ainsi désormais plus complètes que la remontée effectuée par l’ARS, mais dans d’autres cela n’est pas encore le cas - en particulier en Île de France, Provence Alpes Côte d’Azur et Auvergne Rhône Alpes. Les données qui seront désormais publiées chaque jour en date d’injection permettront de rendre compte de ce rattrapage.
Ce delta ayant donc vocation à s’amenuiser, le taux de couverture de Vaccin Covid est jugé satisfaisant pour que ce système se substitue à la remontée quotidienne des ARS dans le cadre du suivi épidémiologique de la couverture vaccinale.

Une déclinaison d’indicateurs pour un suivi plus fin de la vaccination

Les données issues du système d’information Vaccin Covid permettent de dénombrer en temps quasi réel (J-1), le nombre de personnes ayant reçu une injection de vaccin anti-covid en tenant compte du nombre de doses reçues, de l’âge, du sexe ainsi que du niveau géographique (national et régional). A partir de ces données cumulées et en les rapportant à la population française (données Insee), Santé publique France pourra fournir également des estimations de la couverture vaccinale contre la COVID-19 en population générale en tenant compte de ces mêmes critères (tranches d’âge, sexe et niveau géographique).

Les premiers indicateurs disponibles en accès libre sur la plateforme Géodes aujourd’hui concernent le nombre quotidien de personnes ayant reçu au moins une dose, par date d’injection, par âge et par sexe, ainsi que ce nombre cumulé. Ils sont déclinés à l’échelle nationale et régionale.

Le nombre cumulé de personnes ayant reçu une injection de vaccin au moins une fois au niveau national est intégré dans le tableau bord du site internet de l’agence. Par ailleurs, ces indicateurs seront analysés dans les points épidémiologiques hebdomadaires.

Une montée en puissance des indicateurs en open data

Ces premiers indicateurs seront complétés au fur et à mesure. D’ici la mi-février, ces indicateurs seront déclinés par classe d’âge, par sexe et d’autres variables seront intégrées comme par exemple la vaccination à deux doses, le vaccin utilisé .

A terme, les données pourront être présentées séparément pour chaque vaccin et par nombre de doses administrées. Ces éléments seront particulièrement intéressants pour construire les indicateurs d’efficacité vaccinale.

Par ailleurs, il sera également possible de suivre la couverture vaccinale pour certaines cibles : professionnels de santé , résidents et professionnels des Etablissements d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) et des unités de soins longue durée (USLD). Pour suivre la couverture vaccinale d’autres populations spécifiques, Santé publique France étudie la possibilité de mettre en place des surveillances ou études dédiées.

La mise à disposition de ces nouveaux indicateurs, fiables et expertisés, contribue à une bonne information des publics et un appui à la gestion de la campagne de vaccination contre la COVID-19.

a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger (pdf - 464.42 Ko)