Point épidémiologique COVID-19 du 5 août 2021. Augmentation des nouvelles hospitalisations et admissions en soins critiques : le retentissement hospitalier de la quatrième vague épidémique se confirme

En semaine 30 (26 juillet - 1er août 2021), la circulation du SARS-CoV-2 était toujours très intense sur le territoire national, avec cependant une augmentation plus modérée du nombre de cas se traduisant par un nombre de reproduction en baisse (1,27 vs 1,89 en S29).

Mis à jour le 06 aout 2021

Les taux d’incidence restaient les plus élevés chez les 10-39 ans, mais l’augmentation cette semaine était plus marquée chez les 40 ans et plus, reflétant la diffusion de l’épidémie des personnes les plus jeunes vers les plus âgées. L’augmentation du nombre des nouvelles hospitalisations et admissions en soins critiques s’est accélérée, confirmant le retentissement hospitalier de cette quatrième vague épidémique. Les données de suivi des contacts indiquent une moins bonne identification des personnes-contacts et des chaînes de transmission en cette période estivale. En France, au 03 août 2021, 64,5% de la population avait reçu au moins une dose de vaccin et 53,8% était complètement vaccinée.

Dans un contexte de forte circulation virale, de forte diffusion du variant Delta et de congés estivaux, la vaccination de toutes les personnes éligibles – notamment celles au contact de personnes vulnérables – doit continuer à être fortement encouragée pour atteindre un niveau suffisant d’immunité collective et éviter de nouvelles tensions hospitalières et des décès en excès. Elle doit être associée à un haut niveau d’adhésion aux autres mesures de prévention, notamment le respect des mesures barrières, la limitation des contacts à risque et le respect de l’isolement en cas de symptômes, d’infection confirmée ou de contact avec un cas confirmé.

Forte progression des indicateurs hospitaliers

Au niveau national, le taux d’incidence était de 225/100 000 habitants (+17%) et était toujours le plus élevé chez les 10-39 ans. Il était en augmentation dans toutes les classes d’âge, excepté chez les 20-29 ans (-6%). L’augmentation du taux d’incidence était plus marquée chez les 40 ans et plus. Le taux de dépistage (+17%) était en augmentation dans toutes les classes d’âge. Le taux de positivité était stable à 4,1%.

En France métropolitaine, le taux d’incidence a continué d’augmenter dans toutes les régions, à l’exception de l’Île-de-France et de la Nouvelle-Aquitaine où il s’est stabilisé. Les taux d’incidence étaient les plus élevés en Corse (659/100 000, +31%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (573, +38%) et Occitanie (422, +14%).

En Outre-mer, le taux d’incidence le plus élevé était observé en Martinique (1 085/100 000, +7%) et était en forte progression en Guadeloupe (854, +160%). Le taux d’incidence restait élevé à La Réunion (394, +22%) et en Guyane (208, -15%).

Au niveau hospitalier, l’augmentation des indicateurs s’est accentuée avec 3 531 nouvelles hospitalisations en S30 (+92% vs +51% en S29) et 746 nouvelles admissions en soins critiques (+98% vs +81% en S29). Le nombre de patients COVID-19 en cours d’hospitalisation était de 8 033, dont 1 344 en services de soins critiques. Le nombre de décès liés à la COVID-19 a augmenté pour la deuxième semaine consécutive (272, +93%). Les taux d’hospitalisation par date d’admission étaient en augmentation dans la majorité des régions et étaient les plus élevés en Corse, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie. En Outre-mer, les taux d’hospitalisation par date d’admission étaient les plus élevés et en progression en Martinique et en Guadeloupe.

Focus de la semaine : données relatives aux hospitalisations par classe d’âge et date d’admission

En semaine 30 (données non consolidées), par rapport à la semaine 29, on observait :

  • Une augmentation de 55% du nombre des nouvelles hospitalisations. Cette tendance concernait toutes les classes d’âge, excepté les moins de 20 ans.
  • Une augmentation de 63% du nombre des nouvelles admissions en services de soins critiques. Cette tendance concernait toutes les classes d’âge, excepté les moins de 20 ans.
  • Une augmentation de 56% du nombre des décès à l’hôpital. Cette hausse était plus marquée chez les 70 ans et plus.

L’âge médian* des patients à leur admission à l’hôpital était en diminution : en S30, il était de 57 ans. L’année dernière, en S30-2020, il était de 63 ans, avait augmenté jusqu’en novembre 2020 pour atteindre 79 ans puis avait diminué de manière continue à partir de décembre 2020.

L’âge médian des patients à leur admission en soins critiques était également en diminution : en S30, il était de 59 ans. L’année dernière, en S30-2020, il était de 61 ans, avait augmenté jusqu’en décembre 2020 pour atteindre 71 ans puis avait diminué à partir de janvier 2021.

Le variant Delta représente plus de 93% des séquences en France métropolitaine

La détection de la mutation L452R (portée notamment par le variant Delta), dont l’augmentation semble se stabiliser, était retrouvée dans 91,7% des prélèvements positifs criblés en S30 (89,0% en S29). Les données de séquençage confirment que le variant Delta est le variant majoritaire en France métropolitaine depuis S26. Il représentait 93,8% des séquences interprétables de l’enquête Flash #16 du 20 juillet en métropole (vs 87,4% pour Flash #15 le 13 juillet). En Outre-mer, les données de séquençage globales (enquêtes Flash comprises) montraient une forte augmentation de Delta à La Réunion, avec une moindre prédominance de Beta, tandis que Gamma restait majoritaire en Guyane. Dans les Antilles, Alpha était toujours dominant, même si la circulation du variant Delta augmentait en Guadeloupe et en Martinique.

75% des plus de 12 ans ont reçu une première dose de vaccin

Le 03 août, l’estimation de la couverture vaccinale en France était de 64,5% pour au moins une dose et de 53,8% pour une vaccination complète.

Parmi les 12 ans et plus, 43 251 121 avaient reçu au moins une dose (75,0%) et 36 072 674 (62,5%) une vaccination complète. La couverture vaccinale pour au moins une dose était de 90,4% pour les résidents en Ehpad ou USLD (86,0% pour la vaccination complète), 76,8% pour les professionnels exerçant en Ehpad ou USLD (64,7% pour la vaccination complète) et 88,1% pour les professionnels libéraux (82,7% pour la vaccination complète).

Sources : Données Vaccin Covid, Cnam,
Exploitation Santé publique France

A télécharger

COVID-19 : point épidémiologique du 5 aout 2021

En savoir plus

* L'âge médian est l'âge qui divise une population en deux groupes d’effectifs égaux : la moitié est plus jeune que cet âge et l'autre moitié
est plus âgée.

a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger (pdf - 651.25 Ko)

Enquêtes Flash : évaluation de la circulation des variants du SARS-CoV-2 en France

Résultats des enquêtes Flash# réalisées à intervalle régulier et permettant de cartographier les variants du SARS-CoV-2 sur le territoire français.

Restez informés sur l'épidémie de COVID-19, France et Monde

Points de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde

Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2

De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent en France et de nouveaux variants porteurs de mutations sont régulièrement identifiés. Comment sont-ils surveillés et classifiés...