Point épidémiologique COVID-19 du 4 novembre 2021 - Poursuite de la reprise épidémique en métropole : pour la 3ème semaine consécutive le taux d’incidence augmente

En semaine 43 (du 25 au 31 octobre), la reprise épidémique se confirme sur le territoire métropolitain, avec un taux d’incidence en augmentation pour la troisième semaine consécutive et un R-effectif toujours >1.

Publié le 5 novembre 2021

Le taux d’incidence dépassait 50 pour 100 000 habitants dans 58 départements. Dans le contexte des vacances scolaires, une diminution importante du taux de dépistage était observée chez les moins de 10 ans. Par ailleurs, les indicateurs de contact-tracing montrent une réduction des interactions sociales suggérant là aussi un effet des vacances d’automne. Enfin, une légère augmentation de l’âge moyen des cas et des personnes-contacts est observée. Au 02 novembre, 76,4% de la population avait reçu au moins une dose de vaccin et 74,6% était complètement vaccinée. Parmi les 65 ans et plus, 19,8% avaient reçu une dose de rappel. Dans un contexte d’augmentation de la circulation du SARS-CoV-2 et des virus hivernaux, notamment chez les plus âgés, il est primordial d’encourager la vaccination des personnes non encore vaccinées ainsi que l’administration du rappel aux 65 ans et plus éligibles. Il reste également nécessaire d’associer la vaccination au maintien de l’adhésion aux gestes barrières à un haut niveau, compte tenu de l’efficacité de ces mesures pour contenir l’épidémie et préserver le système de soins.

Près de 6 000 cas diagnostiqués par jour en moyenne

Au niveau national, le taux d’incidence a continué d’augmenter (+12%) en semaine 43 avec 62 nouveaux cas pour 100 000 habitants (vs 55 en S42). En moyenne, 5 917 cas ont été diagnostiqués par jour. Il était en hausse dans toutes les classes d’âge, excepté les 80-89 ans (-1%) et les 10-19 ans (-0,1%) où il s’est stabilisé, et les 0-9 ans où il a diminué (-16%). Le taux de dépistage, incluant tests antigéniques et PCR (autotests exclus), a diminué (-11% en semaine 43) pour atteindre 2 799/100 000 habitants. Cette baisse était particulièrement marquée chez les 0-9 ans (-71%) et dans une moindre mesure chez les 10-19 ans (-9%) en lien avec les vacances scolaires. Le taux de positivité a continué d’augmenter, il était de 2,2% en semaine 43 (+0,4 point). Chez les personnes testées symptomatiques, le recours au dépistage a également diminué (-10%) et le nombre de cas confirmés a augmenté (+15%), tout comme le taux de positivité (+2,5 points). Les tendances chez les personnes symptomatiques se rapprochent de celles observées dans la population totale, et ce, pour toutes les classes d’âges.

En France métropolitaine, le taux d’incidence était en hausse dans toutes les régions. Il atteignait 89/100 000 habitants en Corse (+60%), 83 en Pays de la Loire (+14%), 77 en Provence-Alpes-Côte d’Azur (+6%) et 73 en Île-de-France où l’augmentation était la moins marquée (+3%). Au total, 58 départements avaient un taux d’incidence supérieur à 50/100 000 habitants. Le taux de dépistage a diminué sur la quasi-totalité du territoire. Il restait le plus élevé en Corse (4 215/100 000 habitants) et en Provence-Alpes-Côte d’Azur (3 948). En Outre-mer, le taux d’incidence a poursuivi sa baisse en Guyane (-28%). En Martinique il était à nouveau en baisse (-15%) et il est resté stable en Guadeloupe (+5%).

Plus de 1 000 personnes toujours hospitalisées en soins critiques

En semaine 43, les données d’hospitalisation ne sont pas consolidées, compte tenu de délais d’enregistrement, notamment lié au 01 novembre férié. Au 02 novembre, le nombre de nouvelles hospitalisations est stable (-3%), tout comme en soins critiques (-5%), mais la consolidation des données à venir devrait permettre d’ajuster la tendance. En semaine 42 (données consolidées), les évolutions étaient respectivement de +11% et +18%. Au 02 novembre, 6 741 patients COVID-19 étaient hospitalisés, dont 1 104 en soins critiques.

  • En France métropolitaine, l’évolution des nouvelles hospitalisations montrait une forte hétérogénéité régionale. Les taux les plus élevés étaient en Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Bourgogne-Franche-Comté.
  • En Outre-mer, le taux de nouvelles hospitalisations restait élevé en Guyane, et a diminué en Martinique et en Guadeloupe.

Stabilisation du nombre de nouvelles personnes-contacts et amélioration de l’identification des chaînes de transmission

En semaine 43, le nombre de nouveaux cas augmente de 11% mais le nombre de nouvelles personnes-contacts à risque se stabilise, ce qui suggère un effet de réduction des interactions sociales du fait des vacances de la Toussaint. D’autres indicateurs sont en faveur d’un effet « vacances scolaires » : diminution de la proportion des cas rapportant plus de 5 contacts, augmentation de la proportion de ceux n’en rapportant aucun, moindre fréquentation des évènements sportifs, culturels et bien sûr des établissements scolaires.

La proportion de cas connus auparavant comme personnes-contacts à risque augmente, ce qui est faveur d’une amélioration de l’identification des chaînes de transmission.

L’âge moyen des cas et des personnes contacts augmente légèrement. Dans ce contexte, la réalisation d’un rappel vaccinal pour les personnes auxquelles il est recommandé, en particulier les sujets âgés, est primordiale.

Le contact-tracing reste une mesure complémentaire importante à la vaccination et aux gestes barrières pour lutter contre la pandémie.

  • Pour savoir plus : Bilan Activités de traçage des contacts semaine 43-2021

74,6% de la population complètement vaccinée

Le 02 novembre, l’estimation de la couverture vaccinale toutes tranches d’âge confondues en France à partir de Vaccin Covid était de 76,4% pour au moins une dose, de 74,6% pour une vaccination complète et de 4,7% pour la dose de rappel. Chez les 65 ans et plus, la couverture vaccinale de la dose de rappel s’élevait à 19,8% (+2,9 points par rapport à la semaine 42). Parmi les 12 ans et plus, 88,7% avaient reçu au moins une dose et 86,7% étaient complètement vaccinées.

Au 02 novembre, 93,8% des résidents en Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou USLD (unité de soins de longue durée) avaient reçu au moins une dose de vaccin, 92,1% étaient complètement vaccinés et 51,4% avaient reçu une dose de rappel.

Chez les professionnels de santé libéraux, la couverture vaccinale était de 96,6% pour au moins une dose, 96,1% étaient complètement vaccinés et 14,4% avaient reçu une dose de rappel.

L’estimation de la couverture vaccinale parmi les personnes de plus de 15 ans identifiées comme étant en situation de précarité était de 75,6% pour au moins une dose de vaccin, 73,6% pour une vaccination complète et 5,2% pour la dose de rappel.

A lire aussi

COVID-19 : point épidémiologique du 4 novembre 2021

En savoir plus
a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger (pdf - 122.44 Ko)

Restez informés sur l'épidémie de COVID-19, France et Monde

Points de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde

Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2

De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent en France et de nouveaux variants porteurs de mutations sont régulièrement identifiés. Comment sont-ils surveillés et classifiés...