Point épidémiologique COVID-19 du 23 septembre 2021 - Amélioration des indicateurs épidémiologiques : le maintien des mesures de prévention et l’adhésion à la vaccination restent essentiels

En semaine 37 (du 13 au 19 septembre), la diminution de la circulation du SARS-CoV-2 se poursuit pour la cinquième semaine consécutive. On observe une amélioration des indicateurs épidémiologiques dans l’ensemble des régions métropolitaines. En Outre-mer, la situation reste très préoccupante en Guyane avec une augmentation du taux d’incidence et des indicateurs hospitaliers.

Mis à jour le 24 septembre 2021

Au niveau national, le taux d’incidence était en baisse dans toutes les classes d’âge. Il restait le plus élevé chez les jeunes adultes et les moins de 18 ans. En France, au 21 septembre 2021, 74,5% de la population avaient reçu au moins une dose de vaccin et 71,9% étaient complètement vaccinés. Dans un contexte de baisse de l’adhésion aux mesures barrières, une vigilance est nécessaire pour maintenir la dynamique épidémique actuelle à la baisse : la progression de la vaccination reste essentielle combinée aux autres mesures de prévention (respect des gestes barrières, limitation des contacts à risque, isolement en cas de symptômes, d’infection confirmée ou de contact avec un cas confirmé).

Un taux d’incidence toujours en diminution dans toutes les classes d’âge

Au niveau national, le taux d’incidence a continué de diminuer en semaine 37. Il était de 73 pour 100 000 habitants (-27%), correspondant à 6 982 cas diagnostiqués en moyenne par jour. Il était en baisse dans toutes les classes d’âge. Le taux de dépistage incluant tests antigéniques et PCR (autotests exclus), restait toujours très élevé à 5 053 pour 100 000 habitants (-4%). Il était stable ou en diminution dans toutes les classes d’âge excepté chez les moins de 10 ans où il demeurait en augmentation (+59%). Le taux de positivité était en diminution à 1,4% (-0,5 point), avec une baisse plus marquée chez les moins de 10 ans, en lien avec l’augmentation du dépistage dans cette classe d’âge.

En France métropolitaine, le taux d’incidence a diminué dans toutes les régions et était inférieur à 100/100 000 habitants, excepté en Provence-Alpes-Côte d’Azur (152). En semaine 37, 41 départements avaient un taux d’incidence inférieur à 50/100 000 habitants (versus 16 en semaine 36). Le taux de dépistage restait élevé dans toutes les régions. En Outre-mer, la circulation du virus a continué à diminuer en Martinique (taux d’incidence 220, -23%) et en Guadeloupe (171, -34%). En Guyane, on observait cette semaine une augmentation du taux d’incidence (496, +18%). 

De nouveaux indicateurs en milieu scolaire disponibles en open-data

Depuis le 29 avril 2021, Santé publique France publie les indicateurs de taux d’incidence, de dépistage et de positivité hebdomadaire par classes d’âge correspondant aux niveaux scolaires en open-data au niveau national, régional et départemental.

Dans le contexte de la rentrée scolaire, la surveillance de la Covid-19 en milieu scolaire et plus largement chez l’enfant se renforce. Santé publique France publie aujourd’hui les indicateurs virologiques par classe d’âge en milieu scolaire sur « 7 jours glissants » en complément de ceux produits en « semaine calendaire ». L’indicateur hebdomadaire permettant plus de recul que l’indicateur quotidien s’appuie sur les données collectées du lundi au dimanche, et permet d’établir des analyses robustes et des comparaisons semaine après semaine. L’indicateur sur 7 jours glissants permet de mieux percevoir les tendances de l’épidémie et d’avoir une vision réactive de la situation. Ces données seront actualisées quotidiennement.

Poursuite de la baisse des admissions à l’hôpital

Au niveau hospitalier, la baisse des nouvelles admissions s’est poursuivie, avec 2 527 nouvelles hospitalisations (-28%) et 636 nouvelles admissions en soins critiques (-32%). Au 21 septembre, on dénombrait 8 655 patients infectés en cours d’hospitalisation dont 1 757 en soins critiques. La surveillance sentinelles des cas graves hospitalisés en service de soins critiques a repris dans l’ensemble des régions le 31 août 2021. Les patients étaient plus jeunes par rapport au 1er semestre 2021 avec des comorbidités similaires. En termes de statut vaccinal, les premières données (non consolidées) indiquent que près de trois-quarts des cas n’étaient pas vaccinés en France métropolitaine.

On dénombrait 458 décès à l’hôpital au niveau national, en diminution de 21% par rapport à la semaine 36.

Les couvertures vaccinales des professionnels de santé continuent de progresser

Le 21 septembre, l’estimation de la couverture vaccinale en France à partir de Vaccin Covid était de 74,5% pour au moins une dose et de 71,9% pour une vaccination complète. 93,0% des résidents en Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou USLD (unité de soins de longue durée) avaient reçu au moins une dose de vaccin et 90,8% pour la vaccination complète.

Chez les professionnels de santé, les couvertures vaccinales continuent de progresser. Les données ont pu être mises à jour grâce notamment à une étude conduite dans les établissements de santé et dans les établissements médicosociaux. 92,0% des professionnels exerçant en établissements de santé avaient reçu au moins une dose, ainsi que 96,6% des professionnels exerçant en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), 94,7% exerçant dans les autres établissements d’hébergement pour personnes âgées (hors Ehpad), 94,2% exerçant en établissement d’hébergement pour personnes handicapées (Ehph) et 95,5% pour les soignants libéraux.

La santé mentale des français reste dégradée

Les résultats de l’enquête CoviPrev menée du 31 août au 7 septembre (vague 27) indiquent que la santé mentale des personnes interrogées reste dégradée. Bien que les états dépressifs ont globalement diminué depuis fin avril, le pourcentage de personnes montrant des signes d’anxiété et des problèmes de sommeil a augmenté de 4 points depuis la vague précédente (15-21 juillet). Les améliorations observées en juillet sur la qualité du sommeil de la population ne semblent pas avoir tenu au-delà de l’été.

Les chiffres clés :

  • 80 % des Français déclarent avoir une perception positive de leur vie en général (Niveau bas, - 5 points par rapport au niveau hors épidémie, tendance stable par rapport à la vague précédente)
  • 15 % des Français montrent des signes d’un état dépressif (Niveau élevé, + 5 points par rapport au niveau hors épidémie, tendance stable par rapport à la vague précédente)
  • 23 % des Français montrent des signes d’un état anxieux (Niveau élevé, + 10 points par rapport au niveau hors épidémie, tendance en hausse par rapport à la vague précédente)
  • 63 % des Français déclarent des problèmes de sommeil au cours des 8 derniers jours (Niveau élevé, + 14 points par rapport au niveau hors épidémie, tendance en hausse par rapport à la vague précédente)
  • 10 % des Français ont eu des pensées suicidaires au cours de l’année (Niveau élevé, + 5 points par rapport au niveau hors épidémie, tendance stable par rapport à la vague précédente)

Rappelons qu’en présence de signes de dépression (tristesse, perte d’intérêt, d’énergie) ou d’anxiété (tension, irritabilité), il est important de s’informer et d’en parler afin d’être conseillé sur les aides et les solutions disponibles. Il ne faut pas hésiter à prendre conseil auprès de son médecin ou à appeler le 0 800 130 00 pour demander à être orienté vers une écoute ou un soutien psychologique.

A télécharger

COVID-19 : point épidémiologique du 23 septembre 2021

En savoir plus
a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger (pdf - 153.53 Ko)

Restez informés sur l'épidémie de COVID-19, France et Monde

Points de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde

Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2

De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent en France et de nouveaux variants porteurs de mutations sont régulièrement identifiés. Comment sont-ils surveillés et classifiés...