Lancement de l’enquête Epifane : améliorer les connaissances sur l’alimentation et la santé des « tout-petits »

Neuf ans après la première enquête, Santé publique France lance la 2e édition de l’enquête Epifane. Cette étude nationale a pour but de décrire l’alimentation des enfants pendant leur première année de vie, avec un focus sur l’allaitement maternel, l’utilisation des formules lactées et les modalités de diversification alimentaire. Cette deuxième édition permettra également de décrire et étudier les indicateurs relatifs à la santé des mères, et au développement de l’enfant au cours de leur première année de vie.

Mis à jour le 28 avril 2021

Une enquête pour décrire et étudier la santé et le développement des plus petits

Les recommandations du Programme national nutrition santé (PNNS), en particulier la promotion de l’allaitement maternel et d’une façon générale l’alimentation des jeunes enfants, ont conduit Santé publique France à mettre en place une surveillance de l’alimentation des enfants au cours de leur première année de vie. Sa finalité est d’évaluer les éventuels impacts des actions menées sur la promotion de l’allaitement maternel et de la conduite adaptée de la diversification alimentaire de l’enfant.

L’étude Epifane s’intéresse plus précisément à :

  • l’allaitement maternel (fréquence, durée, exclusivité),
  • le type, la durée et les quantités utilisées de formules lactées du commerce
  • les modalités de la diversification alimentaire (moments d’introduction des nouveaux aliments, types d’aliments, quantités).

Elle permettra de disposer d’indicateurs complets sur l’alimentation du nourrisson et d’observer les évolutions depuis 2012.

L’édition 2021 comporte un volet sur l’état de santé des mères (antécédents obstétriques, santé mentale, suites de couches, etc.) et sur la santé périnatale (suivi médical, croissance, sommeil, etc.) en plus du volet nutrition. Ces indicateurs permettront d’avoir une vue d’ensemble du développement de l’enfant jusqu’à son premier anniversaire.

Plus de 3 500 mères interrogées en mai 2021

En 2021, Epifane est associée à l’Enquête nationale périnatale (ENP). L’ENP a été lancée auprès d’environ 14 000 mères ayant accouché entre les 15 et 21 mars 2021 dans les maternités publiques ou privées et les maisons de naissances en France. Parmi les femmes incluses dans l’ENP 2021, environ 3 500 seront tirées au sort pour participer à l’étude Epifane. Elles répondront à des questionnaires en ligne et au téléphone, à 2, 6 et 12 mois de l’enfant, soit en mai 2021, septembre 2021 et mars 2022.

Ces femmes contribueront ainsi à l’avancée des connaissances et des pratiques en matière de santé des mères et du développement de l’enfant au cours de sa première année de vie pour faire évoluer les pratiques et connaissances.

Ces résultats, disponibles fin 2022, sont un appui pour mieux informer la population et orienter les politiques de santé publique.

Principaux résultats de la première édition

L'étude Epifane réalisée en 2012-2013, sur un échantillon de 3 368 couples mère-enfant, a permis de fournir pour la première fois, au niveau national, un ensemble complet d'indicateurs sur l'alimentation des nourrissons.

Parmi les enfants allaités à la maternité (74 %), la durée médiane de l'allaitement maternel était de 15 semaines. À 6 mois, seul un enfant sur quatre était encore allaité. Plus de la moitié des enfants (54 %) débutait la diversification entre 4 et 6 mois.

Les résultats de cette première édition soulignaient la nécessité de promouvoir l'allaitement maternel et d'encourager sa poursuite, si possible jusqu'à 6 mois, comme le recommande le Programme national nutrition santé (PNNS). La plupart des autres pays européens affichant des chiffres bien supérieurs dans ce domaine, l’allaitement maternel apparaît, en France, comme un problème particulier de santé publique.

En savoir plus

Alimentation des nourrissons pendant leur première année de vie. Résultats de l'étude Epifane 2012-2013

En savoir plus
a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger (pdf - 136.82 Ko)