Rage

La rage est une infection virale mortelle. Rarissime en France, elle est fréquente en Afrique et en Asie. Des moyens de prévention existent : prévention des morsures, vaccination, immunothérapie.

Mis à jour le 17 juin 2019

La rage : notre action

La mission de Santé publique France s’articule autour de trois axes principaux que sont :

  • La surveillance épidémiologique
  • L’appui à la mise en place de mesures de contrôle en cas de risque pour la population (par exemple suite à l’importation d’un animal contaminé sur le territoire national)
  • La prévention de la maladie.

La surveillance épidémiologique de la rage

La surveillance de la rage repose sur la déclaration obligatoire et le Centre national de référence.

La déclaration obligatoire

La déclaration obligatoire consiste à recenser de manière exhaustive les cas de certaines maladies dites "maladies à déclaration obligatoire" auprès des biologistes et médecins, et à documenter les informations importantes pour la santé publique concernant ces cas. Elle met en jeu deux procédures successives : le signalement et la notification.

Les médecins et les biologistes qui suspectent ou diagnostiquent une des maladies à déclaration obligatoire doivent les signaler sans délai et par tout moyen approprié au médecin de l’ARS de leur lieu d'exercice. Le signalement permet la mise en place précoce des mesures de suivi individuel et de prévention collective ; dans le cas de la rage, les recherches de personnes exposées à la même source de virus que le cas suspect, et le cas échéant, leur prise en charge.

La notification intervient après le signalement et le plus souvent après confirmation du diagnostic par le CNR. Les médecins ou les biologistes déclarant notifient le cas au médecin de l'ARS du lieu d'exercice au moyen d'une fiche spécifique pour la rage. La notification permet d'analyser et de suivre l'évolution de ces maladies au sein de la population afin de mieux cibler les actions de prévention locales et nationales.

Définition des cas de rage à signaler et à notifier

Cas signalés

Type de fiche
de notification

Cas notifiés

Critères de signalement 
et de notification

Cas suspects *
et cas confirmés

Fiche simple et téléchargeable sur Internet

Cas confirmés

cas confirmé : tableau clinique évocateur de la rage confirmé par le CNR de la rage

à noter : ne pas notifier les personnes recevant une prophylaxie antirabique postexposition

Pour déclarer la maladie

25/06/2019

Fiche de notification

9/05/2019

Information des personnes sur la notification des maladies à déclaration obligatoire

Un réseau de partenaires

Ce programme de surveillance s’appuie sur plusieurs partenaires :

CNR DE LA RAGE
INSTITUT PASTEUR
UNITE DYNAMIQUE DES LYSSAVIRUS ET ADAPTATION A L'HOTE
25 RUE DU DOCTEUR ROUX
75724 PARIS CEDEX 15
Nom du responsable : Dr Hervé BOURHY
Tél. : 01 45 68 80 12 - Fax : 01 40 61 31 20
Email : herve.bourhy@pasteur.fr
Pour en savoir plus sur la rage et les activités du CNR : https://www.pasteur.fr/fr/sante-publique/cnr/les-cnr/rage

  • Les centres antirabiques

Liste des centres antirabiques : 
https://www.pasteur.fr/fr/file/2746/download?token=al_Z5BBB

Les antennes antirabiques
https://www.pasteur.fr/fr/file/2745/download

Une action de prévention contre la rage

Santé publique France a créé un site d’information sur les différentes vaccinations existantes en France, afin de répondre de façon fiable et scientifiquement validée aux questions que peuvent se poser la population et les professionnels de santé sur le sujet. Une rubrique consacrée à la vaccination contre la rage est disponible dans deux espaces dédiés, l’un en direction grand public et l’autre en direction des professionnels pour mieux les accompagner dans leur pratique :