Peste
Peste

La peste est une zoonose bactérienne due à Yersinia pestis, habituellement trouvée chez les petits mammifères et les puces qui les parasitent. La maladie peut être transmissible de personne à personne.  

Mis à jour le 26 juin 2019

La peste : notre action

Même si aucun cas de peste n’a été diagnostiqué en France depuis 1945, la peste reste présente dans plusieurs pays (Madagascar, RDC, Pérou, plus rarement Sud-Ouest des USA, Chine, etc.). S’agissant d’une maladie potentiellement contagieuse, très grave chez l’Homme, souvent mortelle, la détection précoce de tout cas humain importé sur le territoire national est donc essentielle. En outre, la proximité de La Réunion et Mayotte avec Madagascar font de cette maladie un enjeu important dans les départements français de l’Océan Indien. 
C’est pourquoi les enjeux de santé publique sont importants. 

La surveillance épidémiologique de la peste

Dans le cadre de la surveillance de la peste, Santé publique France : 

  • Assure la surveillance épidémiologique des cas suspects, en particulier dans les départements de l’Océan Indien.
  • Apporte une expertise scientifique aux Agences Régionales de Santé (ARS) pour les investigations épidémiologiques.
  • Réalise une évaluation de risque en cas de survenue d’un évènement de santé inhabituel lié à la peste (par exemple lors de l’épidémie majeure de peste survenue à Madagascar au cours de l‘hiver 2017/2018) et propose des recommandations de prévention.

La déclaration obligatoire

La déclaration obligatoire consiste à recueillir des informations aussi exhaustives que possible concernant tous les cas de certaines maladies dites « maladies à déclaration obligatoire » auprès des biologistes et médecins.
Elle met en jeu deux procédures successives : le signalement et la notification.

Les médecins et les biologistes qui suspectent ou diagnostiquent une des maladies à déclaration obligatoire doivent les signaler sans délai et par tout moyen approprié (téléphone, télécopie, courriel) au médecin de l'Agence régionale de santé (ARS) de leur lieu d'exercice.

  • Le signalement permet au médecin de l'ARS de mettre en place les mesures de prévention individuelle et collective autour des cas et, le cas échéant, de déclencher des investigations pour identifier l'origine de la contamination et agir pour la réduire. 
  • La notification intervient après le signalement et le plus souvent après confirmation du diagnostic. Les médecins ou les biologistes déclarants notifient le cas au médecin de l'ARS du lieu d'exercice au moyen d'une fiche spécifique à chaque maladie. La notification permet d'analyser et de suivre l'évolution de ces maladies au sein de la population afin de mieux cibler les actions de prévention locales et nationales. 
Définition de cas à signaler et à notifier

CAS SIGNALES

Cas suspects :
tableau clinique évocateur de peste quelle que soit la forme clinique

Cas confirmé :
Tableau clinique évocateur de peste quelle que soit la forme clinique confirmé par le Centre national de référence de la peste et autres yersinioses

Signalement à faire en urgence et sur tout support (téléphone, fax, courriel)

CAS NOTIFIES

Cas confirmé :
tableau clinique évocateur de peste quelle que soit la forme clinique confirmé par le Centre national de référence de la peste et autres yersinioses

Notification au moyen de la fiche de notification simple et téléchargeable sur Internet

Pour déclarer la maladie

13/05/2019

Fiche radar mission COREB (information pour les SAMU et soignants de première ligne)

28/06/2019

Fiche de notification

13/05/2019

Information des personnes sur la notification des maladies à déclaration obligatoire

Dans le cadre de sa mission de surveillance de la peste, Santé publique France collabore avec le Centre national de référence des Yersinioses qui a pour mission :

  1. L’expertise concernant la microbiologie et la pathologie des agents infectieux, le développement, l'optimisation, la validation et la diffusion d'examens de biologie médicale ; l'identification et la confirmation de l’agent pathogène
  2. Le conseil scientifique ou technique en réponse à toute demande du ministre chargé de la santé, Santé publique France et des professionnels de santé
  3. La contribution à la surveillance épidémiologique :
    • par l'animation d'un réseau de laboratoires auxquels peuvent être confiés la réalisation d'examens et qui en transmettent ensuite les résultats,
    • par la réalisation des analyses nécessaires à la surveillance de l’agent pathogène ; 
  4. L’alerte immédiate de Santé publique France, du ministère chargé de la santé et, le cas échéant, de l'agence régionale de la santé de toute constatation de nature à présenter un risque ou une menace sur l'état de santé de la population.

Les partenaires de la surveillance :

  • Les Agences régionales de santé

Liste et localisation : http://www.ars.sante.fr

  • Le Centre national de référence (CNR)

Responsable : Dr Anne-Sophie LE GUERN
Tél. : 01 45 68 83 27
Email : anne-sophie.le-guern@pasteur.fr
Adresse : Institut Pasteur, Unité de Recherche Yersinia
25-28, rue du Docteur Roux - 75724 Paris Cedex 15
Secrétariat : ou 01 45 68 83 29 - Fax : 01 45 68 89 54 - Courriel : cnr.yersinia@pasteur.fr
Site CNR Peste et autres yersinioses : https://www.pasteur.fr/fr/sante-publique/cnr/les-cnr/peste-autres-yersinioses

Pour en savoir plus sur les missions des Centres nationaux de référence, cliquer ici

  • La Direction générale de la santé (ministère chargé de la Santé) : www.sante.gouv.fr

La surveillance régionale autour de Madagascar

La peste évolue sur un mode endémo-épidémique à Madagascar sur les Hautes-Terres du centre de l’île au-dessus de 800m d’altitude avec une saisonnalité marquée entre octobre et mars. En 2017-2018, une épidémie de grande ampleur est survenue avec une circulation également au niveau des Basses-Terres et avec un pourcentage inhabituellement élevé de cas de peste pulmonaire.

En savoir plus