Incidence patterns and occupational risk factors of human brucellosis in Greece, 2004-2015

Publié le 1 Octobre 2016
Mis à jour le 10 septembre 2019

Background: brucellosis is the most common bacterial zoonosis worldwide. Greece has the highest reported incidence among EU countries. However, occupational risk factors have not been well described. Objective: to determine the incidence patterns and exposure risk factors of brucellosis in Greece. Methods: we used national-level surveillance and occupational denominator data to estimate the incidence patterns and exposure risk factors of brucellosis in Greece, with particular emphasis on occupation. Results: between November 2003 and December 2015 a total of 2159 human brucellosis cases was reported. The mean incidence rate was 1.62 per 100 000 population per year. A large majority of cases (77.1%) reported consumption of unpasteurized milk or contact with livestock animals. Most cases occured in farmers and livestock breeders (1079 [87.7%] of 1231 cases reporting their occupation), corresponding to an annual incidence of 7.1 per 100 000. However, there were other occupations with a similar or higher risk: butchers and abattoir workers (12.7 per 100 000), laboratory personnel (3.1 per 100 000), while the highest risk was for veterinarians (53.2 per 100 000). Conclusion: brucellosis incidence in specific occupational groups was much higher than in the general population. These results underline the importance of collecting information on occupation, both during the diagnostic process and in the surveillance system. Besides efforts to control brucellosis in animals, organized prevention efforts are needed within an occupational health framework, especially for the most vulnerable workers. Traduction du résumé : La brucellose est la zoonose bactérienne la plus fréquente dans le monde. La Grèce enregistre l'incidence la plus élevée parmi les pays de l'UE. Pourtant, les facteurs de risques professionnels sont peu documenter. L'objectif de l'étude était de déterminer les schémas d'incidence et les facteurs de risque d'exposition de la brucellose en Grèce.Nous avons utilisé les données nationales de surveillance et les données du dénominateur professionnel pour estimer les tendances de l'incidence et les facteurs de risque d'exposition de la brucellose en Grèce, avec un accent particulier sur le travail. Entre novembre 2003 et décembre 2015, 2159 cas de brucellose humaine ont été signalés. Le taux d'incidence moyenne était de 1,62 pour 100 000 habitants par an. Une grande majorité des cas (77,1%) ont rapporté une consommation de lait non pasteurisé ou un contact avec les animaux d'élevage. La plupart des cas sont survenus chez des agriculteurs et des éleveurs (1079 [87,7%] cas sur les 1231 cas ayant déclaré leur profession), représentant une incidence annuelle de 7,1 pour 100 000 habitants. D'autres professions présentaient un risque similaire ou supérieur: les bouchers et les travailleurs des abattoirs (12,7 pour 100 000), le personnel de laboratoire (3,1 pour 100 000), et les vétérinaires (53,2 pour 100 000) pour lesquels le risque était le plus élevé. L'incidence de la brucellose dans des groupes professionnels spécifiques était beaucoup plus élevée que dans la population générale. Ces résultats soulignent l'importance de la collecte d'informations sur la profession, aussi bien pendant le processus de diagnostic que dans le système de surveillance. En plus des efforts de lutte contre la brucellose chez les animaux, des efforts de prévention organisés sont nécessaires dans un cadre de santé au travail, en particulier pour les travailleurs les plus vulnérables. (Traduction effectuée par l'Unité de valorisation scientifique de la Direction de la communication et du dialogue avec la société de Santé publique France).

Auteur : Lytras T, Danis K, Dounias G
The international journal of occupational and environmental medicine, 2016, vol. 7, n°. 4, p. 221-6