Poliomyélite

Malgré l’élimination de la poliomyélite dans la région Europe de l’OMS depuis 2002, une couverture vaccinale élevée doit être maintenue pour obtenir l’éradication de la maladie.

Mis à jour le 15 octobre 2019

Poliomyélite : notre action

Malgré l’élimination de la poliomyélite de la région Europe, une extrême vigilance vis-à-vis d’une possible réintroduction de poliovirus est nécessaire. En effet, des foyers endémiques persistent dans le monde. L’enjeu est donc de maintenir une couverture vaccinale élevée afin d’éradiquer cette maladie.

La surveillance épidémiologique de la poliomyélite

Santé publique France a mis en place un programme de surveillance de la poliomyélite qui repose d’une part sur la déclaration obligatoire (en place depuis 1936) et d’autre part, sur une surveillance renforcée des entérovirus depuis 2000, en collaboration avec le Centre national de référence des entérovirus, et s’appuyant sur un réseau de laboratoires volontaires.

La déclaration obligatoire

La déclaration obligatoire consiste à recueillir des informations aussi exhaustives que possible concernant tous les cas de certaines maladies dites "maladies à déclaration obligatoire" auprès des biologistes et médecins. Elle met en jeu deux procédures successives : le signalement et la notification.

Les médecins et les biologistes qui suspectent ou diagnostiquent une des maladies à déclaration obligatoire doivent les signaler sans délai et par tout moyen approprié (téléphone, télécopie) au médecin de l’ARS de leur lieu d'exercice. Le signalement permet la mise en place précoce des mesures de suivi individuel et de prévention collective avec les recherches de contacts autour du cas et le traitement des éventuels cas identifiés.

Dans le cas de la poliomyélite, l’objectif est l’éradication de la maladie. Ainsi, toute suspicion clinique doit faire l’objet d’un signalement ainsi que, en l’absence d’un contexte clinique évocateur, tout isolement d’un poliovirus au laboratoire, qu’il s’agisse d’un virus sauvage, vaccinal ou dérivé du virus vaccinal. Les cas de poliomyélite aiguë confirmés biologiquement ainsi que tout isolement, dans un prélèvement humain, d’un poliovirus sauvage ou dérivé d’une souche vaccinale à l’exclusion des souches vaccinales doivent être notifiés. Les médecins ou les biologistes déclarant notifient le cas au médecin de l'ARS du lieu d'exercice au moyen d'une fiche spécifique à la maladie. La notification permet d'analyser et de suivre l'évolution de ces maladies au sein de la population afin de mieux cibler les actions de prévention locales et nationales.

Définition des cas de poliomyélite à signaler et notifier

Cas signalés 

Type de fiche de notification 

Cas notifiés 

Critères de signalement et de notification 

cas suspects*, 
cas confirmés et tout isolement d’un poliovirus au laboratoire 

simple et téléchargeable sur internet 

cas confirmés et tout isolement d’un poliovirus sauvage ou dérivé d’une souche vaccinale 

cas confirmé : au moins l’un des deux critères suivants : 
- poliomyélite aiguë quelle que soit la forme clinique confirmée biologiquement (isolement du virus par culture ; PCR ; sérologie…) 
ou 
- isolement d’un poliovirus sauvage ou dérivé d’une souche vaccinale, même en l’absence de signe clinique 
à noter : envoyer systématiquement des prélèvements au CNR des entérovirus pour la différenciation des souches et pour la déclaration internationale du cas à l’OMS 

Pour déclarer la maladie

1/07/2019

Fiche de notification

3/06/2019

Information des personnes sur la notification des maladies à déclaration obligatoire

Un renforcement de la surveillance de la circulation des entérovirus dans la population

Un réseau élargi de laboratoires de virologie effectuant la recherche d’entérovirus a été mis en place en janvier 2000 : le Réseau de surveillance des entérovirus (RSE). Ce réseau est coordonné sur le plan biologique par le CNR et sur le plan épidémiologique par Santé publique France. Les laboratoires sont répartis sur le territoire métropolitain et retournent chaque mois des données d’activité concernant la détection des infections à entérovirus, en les saisissant directement sur le site du CNR.

L’objectif du RSE est donc de renforcer la surveillance de la circulation des entérovirus dans la population, avec un souci de représentativité concernant à la fois le nombre de tests réalisés et leur répartition géographique ; ainsi, il doit permettre d’attester de la capacité des laboratoires de virologie à identifier la présence d’entérovirus et l’absence de poliovirus sauvage circulant à partir d’un nombre élevé de prélèvements positifs pour les entérovirus. Toutes les informations concernant ce réseau sont disponibles sur le site internet du CNR des Entérovirus/parechovirus : http://cnr.chu-clermontferrand.fr.

En cas de détection d’un poliovirus, la notification immédiate est requise, permettant la mise en œuvre d’une investigation. Toutes les souches sont envoyées au CNR de Lyon pour identification du virus et sérotypage. Le résultat est confirmé par le Centre Européen OMS de la poliomyélite (RIVM, Bilthoven, Pays-Bas) auquel toutes les souches de poliovirus sauvages ou vaccinales doivent être adressées dans les délais les plus brefs

Un réseau de partenaires

Ce programme de surveillance s’appuie sur différents partenaires :

CNR COORDONNATEUR

HOSPICES CIVILS DE LYON (HCL)
ABORATOIRE DE VIROLOGIE EST
CENTRE DE BIOLOGIE ET DE PATHOLOGIE EST
GROUPEMENT HOSPITALIER EST
59 BOULEVARD PINEL
69677 BRON CEDEX
Nom du responsable : Pr Bruno LINA
Tél. : 04 72 12 96 18 (secrétariat) : 04 72 12 96 17 - Fax : 04 72 12 95 00
Email : bruno.lina@chu-lyon.fr

CNR LABORATOIRE ASSOCIE

CHRU DE CLERMONT-FERRAND
LABORATOIRE DE VIROLOGIE - CENTRE DE BIOLOGIE
CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE
58 RUE MONTALEMBERT
63003 CLERMONT-FERRAND CEDEX
Nom du responsable : Pr Cécile HENQUELL
Tél. : 04 73 75 48 50 (secrétariat) - Fax : 04 73 75 48 51
Email : chenquell@chu-clermontferrand.fr

A LIRE AUSSI

Centres nationaux de référence pour la lutte contre les maladies transmissibles

EN SAVOIR PLUS

La liste et les coordonnées des ARS sont accessibles sur le portail des ARS

Une action de prévention contre la poliomyélite

Santé publique France participe à la promotion de la vaccination à travers plusieurs outils (site internet, campagne de promotion, brochures…). Nous avons créé un site d’information sur les différentes vaccinations existantes en France, afin de répondre de façon fiable et scientifiquement validée aux questions que peuvent se poser la population et les professionnels de santé sur le sujet.
Une rubrique consacrée à la vaccination contre la poliomyélite est disponible dans deux espaces dédiés l’un en direction grand public et l’autre en direction des professionnels, pour mieux les accompagner dans leur pratique :