Les formes classiques et émergentes du botulisme : situation actuelle en Italie

Publié le 1 Janvier 1999
Mis à jour le 10 septembre 2019

Le botulisme reste, en Italie, un problème sérieux de santé publique. Côté aliments, de nouvelles sources et de nouveaux véhicules sont apparus ces dernières années. Afin de prévenir certaines formes du botulisme, deux initiatives ont été prises jusqu'à présent : 1) le ministre de la Santé a encouragé la population à acidifier et à stériliser les conserves de légumes de manière plus efficace, et a incité les industriels à appliquer strictement les principes de l'HACCP (Hazard Analysis and Critical Control Point) ; 2) l'Association des Pédiatres Italiens a mis en garde les parents contre le miel chez les enfants de moins de 1 an. Hormis ces mesures, il est très important que le diagnostic soit précoce si l'on veut limiter l'évolution de la maladie. Une information rapide auprès des Unités de santé locales est cruciale pour l'identification des aliments suspects et le contrôle précoce de toutes sources alimentaires de botulisme.

Auteur : Aureli P, Fenica L, Franciosa G
Eurosurveillance, 1999, vol. 4, n°. 1, p. 7-9