Infections à pneumocoque

Les infections à pneumocoques touchent le plus souvent les personnes fragiles (personnes atteintes de maladies chroniques, jeunes enfants, séniors…) mais peuvent être évitées grâce à la vaccination.

Mis à jour le 17 juin 2019

Les infections à pneumocope : données

Le dispositif de surveillance des infections invasives à pneumocoques mis en place par Santé publique France permet d’étudier les tendances épidémiologiques de cette maladie à prévention vaccinale ainsi que sa couverture vaccinale.

Plus de 12 ans après le début de cette vaccination des jeunes enfants, les données de surveillance des infections invasives à pneumocoques montrent une diminution importante de ces infections chez les jeunes enfants liée à la protection conférée par la vaccination aux jeunes enfants vaccinés. Cette diminution est également observée chez l’adulte grâce à l’immunité de groupe induite par la couverture vaccinale élevée chez l’enfant.

Une couverture vaccinale stable

La couverture vaccinale de trois doses chez les enfants de 24 mois a progressé entre 2010 et 2016. Elle était rapportée à 88,6% en 2010 et 91,8% en 2016.

Couverture vaccinale "au moins 3 doses" à l’âge de 24 mois par le vaccin pneumococcique conjugué, France, 2010-2016

Année de collecte

3 doses à 24 mois

2010

88,6%

2011

88,8%

2012

88,8%

2013

89,2%

2014

89,3%

2015

91,4%

2016

91,8%

Drees, Remontées des services de PMI – Certificats de santé du 9e mois. Traitement Santé publique France

Une diminution de l’incidence des infections invasives à pneumocoques tous âges confondus par rapport à la période prévaccinale 

En 2017, l’incidence des infections invasives, tous âges confondus, semble se stabiliser par rapport à 2016.
Cependant, en comparaison avec la période pré-VPC13 (2008-9), l’incidence des infections invasives à pneumocoques, tous sérotypes confondus, a diminué chez les enfants de moins de 2 ans et chez les enfants plus âgés et les adultes. Cette diminution concerne les infections bactériémiques et les méningites à pneumocoques.
En comparaison avec les années 1998-2002, précédant la vaccination des nourrissons, l’incidence des infections invasives à pneumocoques en 2017 a diminué significativement de 49% chez les enfants âgés de moins de 2 ans et entre 12% et 44 % selon l’âge chez les enfants plus âgés et les adultes, non concernés par les recommandations de vaccination. Tous âges confondus, l’incidence des infections invasives à pneumocoques a diminué de 9,1 à 7,8 cas pour 100 000 personnes entre la période prévaccinale et 2017.

Évolution du taux d’incidence des infections invasives à pneumocoques selon l’âge et de la couverture vaccinale à 24 mois, France métropolitaine, 1998-2017
Évolution du taux d’incidence des infections invasives à pneumocoques selon l’âge et de la couverture vaccinale à 24 mois, France métropolitaine, 1998-2017