SRAS : étude rétrospective de la cohorte allemande ayant séjourné à l'hôtel "M" à Hong-Kong

Publié le 1 December 2003
Mis à jour le 5 juillet 2019

Hong Kong a joué un rôle central dans la diffusion internationale du Syndrome Respiratoire Aigü Sévère (SRAS) : un médecin ayant séjourné la nuit du 21-22 février 2003 à l'hôtel "M" a été identifié comme étant le cas index de quatre cas groupés de SRAS, nationaux et internationaux. Parallèlement à l'étude collaborative internationale menée par l'OMS et les États-Unis, une étude rétrospective sur la cohorte de ressortissants allemands ayant séjourné à l'hôtel "M" a été réalisée. Les critères d'inclusion couvraient la période du 21 février au 3 mars 2003 afin de permettre la détection des cas dus à une possible contamination environnementale. Vingt-et-un Allemands ayant séjourné à l'hôtel "M" au cours de cette période ont ainsi été inclus, dont un cas de SRAS confirmé microbiologiquement. L'histoire de ce cas suggère qu'une forte proximité avec le cas index a pu jouer un rôle dans la transmission. D'après les résultats des investigations environnementales menées dans l'hôtel, la contamination environnementale devrait être considérée comme une source possible d'infection.

Auteur : Radun D, Niedrig M, Ammon A, Stark K
Eurosurveillance, 2003, vol. 8, n°. 12, p. 228-30