Étude de la pertinence d'un dépistage du saturnisme infantile sur un site d'épandage de boues et d'eaux usées : Plaines d'Achères, Pierrelaye, Triel-sur-Seine et Carrières-sous-Poissy

Publié le 1 Octobre 2018
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les plaines de Méry-sur-Oise/Pierrelaye, Achères et Carrières-sous-Poissy/Triel-sur Seine dans le Val d'Oise et les Yvelines ont fait l'objet d'épandages d'eaux usées brutes ou partiellement traitées ayant entraîné une pollution diffuse des sols. Certaines parcelles ont progressivement évolué en zones résidentielles avec l'implantation notamment de bâtiments accueillant des enfants ou d'habitations individuelles. Dès 2007, l'ARS Île-de-France et le Siaap, avec l'appui de la Cire Île-de-France, ont mis en oeuvre des études pour cerner cette pollution et connaître les risques sanitaires sur la zone impactée. Ces études ont notamment mis en évidence la présence de plomb dans les sols à des teneurs supérieures au bruit de fond régional. La Cire a été saisie par l'ARS pour étudier la pertinence d'un dépistage du saturnisme infantile sur les zones concernées. Conformément aux recommandations du HCSP, vu les niveaux de contamination des sols, une évaluation du risque sanitaire a été menée pour les enfants vivant sur le site. Les calculs de risques ont été menés selon 4 scénarios d'exposition. Quel que soit le scénario d'exposition, l'évaluation sanitaire concluait qu'il n'est pas possible d'exclure la survenue d'un effet sanitaire en lien avec la présence de plomb dans les sols pour les enfants de 0 à 6 ans du site. Les conclusions de cette étude sont en faveur de mesures de réduction des expositions et d'une incitation au dépistage du saturnisme infantile. Cependant cette étude ne peut à elle seule proposer et définir les modalités de mise en oeuvre de ces mesures qui doivent prendre en compte d'autres éléments technico-économiques selon les préconisations formulées par le HCSP.

Auteur : Bassi Clément
Année de publication : 2018
Pages : 58 p.