Varicelle

La varicelle est une maladie virale infantile, très contagieuse dont la gravité augmente avec l’âge. C’est pourquoi sa vaccination en post exposition est recommandée chez les personnes à risque.

Mis à jour le 17 juin 2019

Varicelle : données

En s’appuyant notamment sur les données du réseau Sentinelles, Santé publique France étudie les tendances épidémiologiques de la varicelle.

Une maladie infantile

2,2 %

Des complications dans 2,2% des cas en 2017

L’incidence des cas vus par les médecins généralistes était estimée, en 2017, à environ 560 000 cas, soit un taux d’incidence de 854 cas pour 10 000 habitants (IC95% : 814–894). En 2017, plus de 94% des cas sont survenus chez des enfants de 1 à 9 ans. Des complications étaient rapportées pour 2,2% des cas, pour 43% des surinfections cutanées et 52% des infections des voies aériennes et ophtalmiques. La varicelle chez l’adulte reste peu fréquente mais elle peut être très grave. Les dernières données 2017 du réseau Sentinelles montraient que 3,8% des cas survenaient chez des sujets de plus de 15 ans.

Une recrudescence printanière

La varicelle est une maladie « saisonnière » pour laquelle on observe, chaque année, une recrudescence printanière du nombre de cas (semaine 11 à 15) ; il s’agit d’une augmentation attendue de la maladie. Un second pic peut également être observé en juin/juillet (semaine 25 à 28).

Les chiffres-clés de la varicelle Incidences varicelle pour 100 000 habitants. Données Sentinelles 2016 S1 à 2017 S11 (source : site SentiWEB)
Incidences de la varicelle