Causes de décès en France en 2005 des adultes infectés par le VIH et évolution par rapport à 2000

Publié le 28 Novembre 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - L'objectif de l'enquête Mortalité 2005 était de décrire en France en 2005 la répartition des causes de décès des adultes infectés par le VIH et l'évolution depuis la précédente enquête réalisée en 2000. Méthode - Les services de médecine et les réseaux impliqués dans le suivi de ces patients ainsi que les sociétés d'hépatologie, de réanimation et de pneumologie et les services de médecine pénitentiaire ont été contactés pour signalement des décès et documentation standardisée. Résultats - Au 10 novembre 2006, 337 services participants ont signalé 979 décès en 2005 (versus 964 en 2000). Pour les 912 cas documentés, l'âge médian était 46 ans et 76 % étaient des hommes. Les principales causes initiales de décès étaient : sida (37 %, vs. 47 en 2000), cancer non-sida non lié aux hépatites (17 %, vs. 11), atteinte hépatique virale ou non (15 %, vs. 13), atteinte cardiovasculaire (9 %, vs. 7), infection non classant sida (5 %, vs. 7), suicide (5 %, vs. 4). Discussion-Conclusion - Par rapport à 2000, le sida a une part moindre mais reste la 1ère cause de décès des adultes infectés par le VIH et la proportion des cancers non classant sida augmente. Une amélioration des stratégies de dépistage du VIH est nécessaire. La prise en charge doit inclure la prévention et le diagnostic précoce des pathologies potentiellement sévères. (R.A.)

Auteur : Lewden C, May T, Rosenthal E, Bonnet F, Burty C, Morlat P, Costagliola D, Jougla E, Semaille C, Cacoub P, Salmon D, Chene G
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2006, n°. 48, p. 379-2