Etude descriptive des cas autochtones d'hépatite E, France, 2010

Publié le 1 Janvier 2015
Mis à jour le 10 septembre 2019

En France, depuis 2006, le nombre de cas confirmés d'hépatite E (HE) autochtones a augmenté de manière importante. En 2010, une étude descriptive des cas d'HE autochtones a été menée pour générer des hypothèses sur les modes de contamination et les sources de transmission. Les cas d'HE autochtones confirmés par le Centre national de référence (CNR) ont été interrogés sur leurs expositions dans les 2 à 10 semaines avant le début de la maladie. Des données cliniques, biologiques et épidémiologiques ont été recueillies pour 139 cas autochtones. Soixante-cinq pour cent d'entre eux étaient domiciliés dans le Sud de la France, 59 % déclaraient avoir une pathologie sous-jacente et 74 % étaient infectés par un génotype 3f. La consommation de produits à base de foie cru de porc pendant la période d'incubation était plus fréquente parmi les cas résidant dans le Sud de la France (47 %) que ceux résidant dans le Nord (25 %). L'HE est une infection fréquente, plus souvent diagnostiquée dans les régions du Sud où les cas déclarent plus fréquemment une consommation de produits à base de foie cru de porc. Une étude cas témoins pourra déterminer la part des cas d'HE attribuable à la consommation de tels produits mais aussi à d'autres facteurs de risque.

Auteur : Couturier E, de Valk H, Letort MJ, Vaillant V, Nicand E, Tesse S, Roque Afonso AM
Année de publication : 2015
Pages : 43 p.