Baromètre de Santé publique France à Saint-Pierre-et-Miquelon

A partir de septembre 2020, Santé publique France lance pour la première fois son "Baromètre santé" à Saint-Pierre-et-Miquelon. 

Mis à jour le 08 septembre 2020

Les baromètres de Santé publique France : un observatoire des opinions et habitudes pour orienter les politiques de prévention et d’information de la population 

Il s'agit d'une des plus importantes enquêtes nationales avec, depuis 1992, plus de 30 thématiques abordées comme par exemple le tabagisme, la nutrition, le bien-être, le sommeil, les conditions de vie, les pratiques vaccinales... Cette enquête fournit de précieuses informations, au niveau national comme au niveau régional. Déclinée dans les Départements et Régions d’Outre-Mer depuis 2014, cette enquête est menée de manière inédite à Saint-Pierre-et-Miquelon en 2020.

Déroulement de l’enquête

L’enquête va débuter dès le 7 septembre 2020 pour une durée de 2 mois. Près de 1 000 personnes sur les 6000 que compte ce territoire de 242 km² sont invités à répondre à l’enquête.

Les personnes sont contactées par l'institut de sondages Ipsos au moyen de numéros de téléphone (fixes ou mobiles) composés au hasard. Elles seront invitées à répondre à un questionnaire de 30 minutes, conçu en partenariat avec l’Administration Territoriale de Santé de Saint-Pierre et Miquelon.

Afin que les données recueillies reflètent au mieux les opinions et les habitudes de l’ensemble des personnes vivant sur ce territoire, il est très important que chaque personne sélectionnée accepte de répondre. Toutes les classes d’âges, toutes les situations sont concernées. Toutes les informations collectées seront entièrement anonymisées. 

Santé publique France remercie par avance l'ensemble des personnes contactées dans le cadre de cette enquête pour leur collaboration et le temps qu'elles accepteront de consacrer aux enquêteurs. Les données obtenues seront très précieuses notamment pour tous les professionnels qui œuvrent dans le champ de la prévention sur ce territoire.

Les premiers résultats de cette étude seront rendus publics courant 2021.