CovaPred : comment se protège la population et quelle est l’intention de vaccination contre le COVID-19 quand le vaccin sera disponible ?

Santé publique France lance l’enquête CovaPred en collaboration avec l’Inserm et le CNRS afin de comprendre l’adoption des mesures de protection contre le coronavirus et évaluer l’intention de se faire vacciner quand le vaccin COVID-19 sera disponible.

Mis à jour le 07 juillet 2020

Restez informés sur le COVID-19, France et Monde

Points de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde

logo covapred

Si les Français ont globalement accepté le confinement dû à l’épidémie de COVID-19 et continuent d’appliquer les gestes barrières, seule la vaccination de masse peut permettre d’endiguer cette épidémie et de retrouver une vie normale. Or, la vaccination est un choix individuel. C’est pourquoi il est primordial pour les autorités sanitaires d’anticiper les intentions des Français en matière de vaccination contre la COVID-19. Dans cette optique, Santé publique et ses partenaires lancent une enquête en population générale visant comprendre l’adoption des mesures de protection et mesurer l’acceptabilité de la population à la vaccination COVID-19

Objectifs

L’étude « CoVaPred » a deux objectifs : 

  • mieux comprendre les mesures de protection adoptées par la population contre la COVID-19
  • évaluer son intention de se faire vacciner lorsqu’un vaccin COVID-19 sera disponible

Déroulement de l’enquête

Cette étude s’adresse à toutes les personnes âgées de 18 à 64 ans et résidant en France métropolitaine. Elles sont invitées à y participer dès à présent, et jusque fin 2020. II suffit pour cela de répondre à un questionnaire en ligne. Le compléter prend environ 15 minutes.

Contenu du questionnaire

Le questionnaire, accessible depuis un ordinateur ou un smartphone, est constitué de cases à cocher. Il ne nécessite pas de rédiger des réponses. Il n’y a pas de « bonnes » ou de « mauvaises » réponses : il s’agit simplement de recueillir l’opinion de la personne qui répond.
Toutes les réponses seront anonymisées. 

Les résultats auront d’autant plus de signification que le nombre de participants sera élevé.

Comment seront valorisés les résultats ?

Les résultats de l’enquête CovaPred feront l’objet de publications scientifiques. Une synthèse des résultats sera consultable sur le site de Santé publique France.