L'activité de dépistage des hépatites est importante et augmente depuis le début des années 2000 en France. Cependant, de nombreuses personnes ignorent encore qu'elles sont infectées : environ 150 000 pour l'hépatite B et 74 000 pour l'hépatite C. Ne pas connaitre son  statut de positivité vis-à-vis de ces infections reste donc un frein à l'accès aux soins et à la prise en charge thérapeutique. Pour améliorer la connaissance de son statut vis-à-vis des hépatites, le rapport AFEF-ANRS de 2014 recommande de coupler la proposition de dépistage de ces infections à celle du VIH. Cette stratégie n'a pas encore été formellement appliquée à l'échelle de la population générale. C'est dans ce contexte, que l'Inpes en collaboration avec l'InVS, a imaginé le BaroTest, enquête pilote de dépistage des hépatites B et C et de l'infection à VIH par auto-prélèvement à domicile.

L'envoi d'une trousse permettant la réalisation d'un dépistage de ces trois infections est proposé à l'ensemble des personnes majeures répondant à l'enquête Baromètre santé 2016. Ce dépistage s'appuie surun auto-prélèvement sanguin déposé sur buvard, à renvoyer dans un laboratoire partenaire. Les résultats seront rendus trois à quatre semaines après l'envoi du prélèvement. Cette expérimentation, menée par Ipsos au cours du premier semestre 2016, permettra :

  • d'évaluer l'acceptabilité d'une nouvelle stratégie de dépistage à l'échelle de population générale
  • d'estimer, si la participation est suffisamment élevée, la prévalence des infections par le VHB, le VHC, et le VIH dans la population, ainsi que la connaissance de son infection par la population atteinte     

Cette étude a obtenu les autorisations nécessaires : elle a été enregistrée auprès de l'Agence nationale de sécurité du médicament des produits de santé sous le numéro RCB 2015-A01252-47. Elle a reçu l'avis favorable du Comité de protection des personnes Île-de-France VI (avis n°81-15, PDF, 740 Ko), de l'Agence nationale de sécurité du médicament des produits de santé (autorisation n°151308-B81, PDF, 55,7 Ko) et de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) (autorisation n°915589, PDF, 105 Ko).

Le protocole du Baro Test 2016 a été publié en anglais :

Lydié N, Saboni L, Gautier A, Brouard C, Chevaliez S, Barin F, Larsen C, Lot F, Rahib D Innovative Approach for Enhancing Testing of HIV, Hepatitis B, and Hepatitis C in the General Population: Protocol for an Acceptability and Feasibility Study (BaroTest 2016) JMIR Res Protoc 2018,7(10):e180 https://www.researchprotocols.org/2018/10/e180/

Voir aussi la traduction française du résumé du protocole : Approche innovante pour renforcer les tests de dépistage du VIH, de l'hépatite B et de l'hépatite C dans la population générale : protocole pour une étude d'acceptabilité et de faisabilité (BaroTest 2016) (Pdf - 148 Ko)