Utilisation des données du PMSI pour estimer l'incidence des cancers en France à l'échelon infranational : la démarche du groupe Oncepi.

Publié le 31 Janvier 2012
Mis à jour le 3 septembre 2019

À ce jour, hormis les zones couvertes par des registres, aucune estimation de l'incidence du cancer n'est disponible au niveau départemental. L'objectif de l'Observatoire épidémiologique Rhône-Alpes en oncologie (groupe Oncepi) est de développer une méthodologie appropriée pour estimer l'incidence du cancer dans l'ensemble des départements français en utilisant, outre les données départementales des registres, les données du PMSI (Programme de médicalisation des systèmes d'information) qui sont exhaustives sur l'ensemble du territoire. Afin d'atteindre cet objectif, une réponse aux deux questions suivantes devait être donnée : 1) Les données du PMSI peuvent-elles être utilisées en leur appliquant un facteur de correction basé sur leur sensibilité et leur spécificité ? 2) Si elles ne le peuvent pas, est-il possible d'utiliser les données du PMSI comme corrélat de l'incidence ? Les différentes études menées par le groupe Oncepi ont abouti à la production d'estimations infranationales grâce à l'utilisation du rapport " Incidence PMSI/Incidence observée dans les registres ". Ce rapport est estimé par modélisation dans les départements avec registres, puis appliqué aux données du PMSI dans les départements sans registre. Des estimations départementales ont été produites pour les cancers du côlon-rectum et du sein. Plusieurs difficultés méthodologiques liées à la qualité des données du PMSI et à la modélisation ont été identifiées, mais certaines d'entre elles sont en cours de résolution : ceci rendra bientôt possible les estimations départementales pour d'autres cancers. Les perspectives du groupe Oncepi sont de poursuivre les développements méthodologiques nécessaires, d'étudier (en lien avec l'Institut de veille sanitaire) l'intérêt des autres données médico-administratives disponibles au niveau national dans l'estimation de l'incidence des cancers à l'échelon infranational, et enfin d'étendre ses objectifs épidémiologiques à l'estimation de la prévalence hospitalière. (R.A.)

Auteur : Bossard N, Gomez F, Remontet L, Uhry Z, Olive F, Mitton N, Polazzi S, Schott AM, Trombert B, Colonna M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 5-6, p. 77-80