Une évaluation des politiques de lutte antitabac menées en 2007 et 2008.

Publié le 1 Novembre 2011
Mis à jour le 5 juillet 2019

Une enquête réalisée par l'Inpes et l'INCa, et publiée en octobre 2011, démontre que l'interdiction de fumer dans les lieux ouverts au public, instaurée en 2007 et 2008, a considérablement réduit le tabagisme dans ces lieux collectifs. Par ailleurs, les fumeurs sont de plus en plus favorables à cette interdiction, et une petite partie d'entre eux déclare avoir diminué ou arrêté sa consommation. Par ailleurs, force est de constater que la France reste l'un des pays où les médecins sont le plus en retrait pour conseiller l'arrêt du tabac. D'où l'une des préconisations de cette enquête : renforcer leur rôle dans l'accompagnement des patients, la littérature scientifique démontrant que leurs recommandations se révèlent déterminantes.

Auteur : GUIGNARD Romain, Beck François, Deutsch Antoine
La Santé de l'homme, 2011, n°. 416, p. 4-6