Un dispositif de santé communautaire à destination des personnes trans

Publié le 1 Septembre 2017
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les personnes trans, fortement stigmatisées, ont un accès réduit aux soins. Elles se heurtent aux préjugés et, dans certains cas, au refus d'accompagnement médical. Un collectif, créé en 2014 par une médecin et des psychopraticien.ne.s, met en pratique le préalable éthique de la participation des bénéficiaires à leur propre parcours de soins. Depuis 2016, des permanences de soutien psycho-thérapeutique sont assurées par quatre psychopraticien.ne.s à destination des personnes trans. Et depuis le printemps 2017, des consultations générales et gynécologiques sont assurées par deux sages-femmes et une médecin.

La Santé en action, 2017, n°. 441, p. 38-39