Travailler sur la santé globale pour lutter contre la perte d'autonomie.

Publié le 1 Janvier 2006
Mis à jour le 5 juillet 2019

Première cause de mortalité accidentelle parmi les personnes âgées, la chute doit être mieux prévenue, par une approche globale, afin de lutter contre la perte d'autonomie. La prévention des chutes doit prendre en compte tous les acteurs du champ social et pas seulement les médecins. Pour prévenir un passage progressif vers la dépendance, c'est l'environnement matériel, social et affectif des personnes concernées qu'il convient d'améliorer.

Auteur : Baudier François, Demougeot Elodie
La Santé de l'homme, 2006, n°. 381, p. 25-27