Représentations et attitudes du public vis-à-vis du cancer.

Publié le 4 Mai 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Étant donné le poids du cancer dans la morbidité et la mortalité contemporaines, il apparaît primordial de mesurer les opinions et les perceptions du public ainsi que ses attitudes à l'égard des différents facteurs de risque des maladies cancéreuses. C'est l'objectif de cette revue, à partir des données du Baromètre cancer, enquête menée en 2005 auprès de 4 046 personnes représentatives de la population française âgée de 16 ans et plus. Le cancer est la maladie jugée la plus grave par les Français, loin devant le Sida et les maladies cardiovasculaires. Pour les principaux facteurs tels que l'exposition au soleil, l'alcoolisation ou le tabagisme, le risque cancérigène est connu de tous ou presque, mais ce consensus dissimule souvent des croyances solidement ancrées qui relativisent ce risque. Ces croyances peuvent conduire à des comportements dangereux pour la santé à long terme. Par ailleurs, la prolifération des risques perçus peut également susciter ou renforcer une forme de déni du risque. La prégnance de croyances qui relativisent le risque cancérigène invite à prolonger les efforts d'orientation du public vers les pratiques de prévention et à limiter l'isolement et la stigmatisation dont souffrent parfois les personnes atteintes.[résumé auteur]

Auteur : BECK F., Gautier A., Guilbert P., Peretti-watel P.
Médecine/Sciences, 2009, vol. 25, n°. 5, p. 529-533