Qualité de vie des patients dialysés et transplantés rénaux : résultats de deux enquêtes multirégionales, France.

Publié le 9 Mars 2010
Mis à jour le 6 septembre 2019

Objectif - Estimer le niveau de qualité vie (QV) des patients atteints d'insuffisance rénale chronique terminale (dialysés ou transplantés) et identifier les facteurs associés. Méthodes - Deux études transversales ont été menées en 2005 et 2007 auprès des patients de plus de 18 ans, suivis dans une des huit régions du Réseau épidémiologie et information en néphrologie (Rein) de 2005, respectivement dialysés et greffés. Les patients ont été tirés au sort après stratification sur l'âge et la région. La QV a été mesurée avec le MOS-SF36 et un questionnaire spécifique, le KDQOL (Kidney Disease Quality of Life) chez les patients dialysés, le ReTransQol chez les transplantés, et comparée à celle de la population générale.Résultats - 832 patients dialysés et 1 061 transplantés ont été inclus, avec une participation respective de 67,1% et 72,5%. Les scores de QV étaient plus élevés (de 10 à 30,6 points) chez les greffés que chez les dialysés sur toutes les dimensions du SF-36. Les principaux facteurs associés étaient le sexe, l'âge, la durée de dialyse et la présence de comorbidités. Chez les greffés, les effets secondaires des traitements avaient un effet délétère marqué. Conclusion - Les différences de qualité de vie entre dialysés et greffés en comparaison à la population générale objectivent le bénéfice de la greffe rénale. Les facteurs associés permettent de proposer des pistes d'amélioration. (R.A.)

Auteur : Gentile S, Boini S, Germain L, Jacquelinet C, Bloch J, Briançon S
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 9-10, p. 92-6