Les principes de l'investigation d'une épidémie dans une finalité de santé publique

Publié le 1 Janvier 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Une épidémie est la survenue en excès, par rapport à ce qui est observé habituellement, de cas d'une maladie en un lieu et une période de temps. La survenue d'une épidémie n'est pas le fait du hasard. La détection, l'investigation et la maîtrise des épidémies sont trois fonctions qui sont intimement liées et dont la finalité ultime est l'action de santé publique et la prévention. L'investigation sur le terrain repose sur une approche multidisciplinaire (clinique, épidémiologique, environnementale et microbiologique) avec une dimension descriptive et souvent aussi analytique (test d'hypothèse[s]). Nous présentons la démarche méthodologique illustrée par des exemples d'investigation d'épidémies communautaires ou nosocomiales. Les étapes d'une investigation sont : confirmer l'existence de l'épidémie ; définir la maladie (cas) ; répertorier les cas ; décrire les cas en termes de caractéristiques de temps (courbe épidémique) de lieu et de personnes ; établir les hypothèses quant au mode de survenue de l'épidémie ; tester ces hypothèses ; conduire une enquête environnementale adaptée ; mettre en oeuvre les analyses microbiologiques nécessaires ; mettre en oeuvre les mesures de contrôle et de prévention et rédiger un rapport d'investigation pour partager l'expérience acquise avec la communauté de santé publique et scientifique. L'investigation d'une épidémie est une démarche évolutive, les informations recueillies à chaque étape orientant la suivante de manière déductive. Les investigations d'épidémies ont souvent lieu dans un contexte médiatique, social, institutionnel et politique complexe qu'il faudra prendre en compte. Plus l'épidémie sera détectée tôt et son investigation conduite rapidement en lien avec l'autorité sanitaire, plus l'impact préventif potentiel des mesures mises en oeuvre sera élevé.

Auteur : Desenclos JC, Vaillant V, Delarocque Astagneau E, Campese C, Che D, Coignard B, Bonmarin I, Levy Bruhl D, de Valk H
Médecine et maladies infectieuses, 2007, vol. 37, n°. 2, p. 77-94