Les pratiques de dépistage des cancers en France.

Publié le 1 Juin 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

La France s'est dotée de deux programmes nationaux de dépistage organisé des cancers. Ces dépistages sont proposés de façon systématique à partir des fichiers des assurés sociaux à l'ensemble des personnes appartenant à la tranche d'âge ciblée. Pour le dépistage du cancer du sein, le programme cible les 9 millions de femmes de 50 à 74 ans et propose une mammographie tous les deux ans. Il est généralisé à l'ensemble du territoire national depuis 2004. Le programme de dépistage du cancer colorectal cible les 17 millions de femmes et d'hommes de 50 à 74 ans et propose un test de recherche de sang dans les selles suivi d'une coloscopie en cas de positivité. Il est déployé sur l'ensemble du pays depuis 2009. Les programmes français ont été mis en place de façon pragmatique en s'appuyant sur le système de santé, les radiologues pour le dépistage du cancer du sein et les médecins généraliste pour le dépistage du cancer colorectal. Le test de dépistage est pris en charge à 100 % par les différents régimes d'assurance maladie facilitant l'accès aux programmes. Mais l'évaluation de ces programmes nationaux n'est qu'un reflet partiel de la réalité du dépistage, puisque certains cancers ne font pas l'objet d'un programme organisé, comme le cancer de la prostate, et qu'en marge des programmes existe aussi pour le cancer du sein, et dans une moindre mesure pour le cancer colorectal, un dépistage opportuniste, mal évalué, et qu'une enquête comme le baromètre cancer, par son approche globale du dépistage, contribue à mieux cerner.[introduction chapitre]

Auteur : Eisinger François, Beck François, LEON Christophe, Garnier Anne, Viguier Jerome
Année de publication : 2012
Pages : 207-238
Format/Durée : 15,5 x 23,5 cm
Collection : Baromètres santé