Importance et hiérarchisation des zoonoses en santé publique

Publié le 1 Janvier 2004
Mis à jour le 5 juillet 2019

Pour évaluer l'impact des maladies d'origine alimentaire et des zoonoses non alimentaires sur la santé humaine et pour établir des priorités pour la surveillance, la prévention et le contrôle de ces maladies, l'Institut de veille sanitaire a coordonné deux études avec des méthodologies différentes : une définissant les priorités dans le domaine des zoonoses non alimentaires en 2000- 2001 et l'autre étudiant la morbidité et mortalité dues aux maladies infectieuses d'origine alimentaire en France dans les années 1990. La première étude était un processus de hiérarchisation des zoonoses non alimentaires basée sur l'analyse par un groupe d'experts intervenant en santé publique humaine et vétérinaire. Cette analyse comportait des discussions en groupe, des évaluations individuelles et le recours à des experts extérieurs si nécessaire. Pour la seconde étude, le nombre de cas d'infections, de cas hospitalisés et de cas décédés a été estimé pour 23 agents à partir des différentes sources de données disponibles recensées. Pour chaque agent pathogène étudié, plusieurs estimations ponctuelles ont été obtenues par une méthode adaptée à la nature des données de chaque source et au pathogène étudié. Les estimations considérées comme les plus plausibles, sur la base de la connaissance du fonctionnement et du contenu des différentes sources de données, de la confrontation avec des données étrangères et après avis d'experts ont été retenues et présentées sous forme d'un intervalle plausible avec des estimations basses et hautes.

Auteur : Capek I, Vaillant V, Mailles A, de Valk H
Epidémiologie et santé animale, 2004, n°. 46, p. 17-26