Facteurs associés à la santé mentale des étudiants : facteurs socio-économiques et universitaires, support social et contrôle de soi.

Publié le 23 Septembre 2008
Mis à jour le 3 septembre 2019

Introduction - Cet article poursuit deux objectifs : 1/évaluer la prévalence de la détresse psychologique (DP) chez les étudiants universitaires de première année ; et 2/ étudier les facteurs de risque (socio-économiques, liés à l'université) et facteurs protecteurs (contrôle de soi, support social). Méthode - Étude transversale d'un échantillon aléatoire d'étudiants de 18- 24 ans primo-inscrits en première année d'université en région Paca en 2005-2006. Questionnaire standardisé en auto-passation ou téléphonique. Analyse multivariée, réalisée séparément pour chaque sexe, afin d'étudier les facteurs associés à la DP. Résultats - 1 743 (71,0 %) étudiants ont participé. La prévalence de la DP était de 15,7 % [IC 95 % : 12,9-18,5] chez les garçons et 33,0 % [IC 95 % : 30,2-35,9] chez les filles. La DP était associée, chez les garçons, aux événements négatifs récents de vie (OR = 3,00 ; [IC 95 % : 1,67-5,39]), aux difficultés d'adaptation à l'université (OR = 1,08 ; [IC 95 % : 1,00-1,16]) et au contrôle de soi (OR = 0,73 ; [IC 95 % : 0,68-0,79]). Chez les filles, la DP était associée à une nationalité étrangère (OR = 1,97 ; IC [95 % : 1,03-3,77]), aux antécédents psychiatriques (OR = 2,42; [IC 95 % : 1,55-3,78]), aux études médicales (OR = 2,47; [IC 95 % : 1,50-4,06]), aux difficultés d'adaptation à l'université (OR = 1,07 ; [IC 95 % : 1,03-1,12]), au contrôle de soi (OR = 0,78 ; [IC 95 % : 0,74-0,81]) et au support social (OR = 0,68 ; [IC 95 % : 0,54- 0,86]). Conclusion - Les facteurs associés à la DP chez les étudiants de première année diffèrent notablement selon le sexe. (R.A.)

Auteur : Verger P, Guagliardo V, Combes JB, Kovess Masfety V, Lions C, Rouillon F, Peretti Watel P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 35-36, p. 325-8