Evolution des maladies sexuellement transmissibles (MST) dans les Armées

Publié le 2 Avril 1996
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les données rapportées concernent une période de 12 ans allant de 1983 à 1994. La surveillance épidémiologique concerne la syphilis confirmée sérologiquement, la gonococcie dont le diagnostic est le plus souvent clinique et correspond au syndrome d'urétrite purulente aiguë, ainsi que les "autres M.S.T.". Cet item rassemble les diagnostics cliniques de condylome et les diagnostics biologiquement confirmés d'infections par Candida, Chlamydia, Trichomonas, etc. Les hépatites virales, les infections à V.I.H. ne sont pas abordées dans ce travail.

Auteur : Rey JL, Eono P, Morlain B, Leguenedal R, Merouze F, Le Moal JJ, Boutin JP, Lamarque D, Lemardeley P, Germanetto P, Spiegel A, Portron JM, Delolme HG, Auzanneau G
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 1996, n°. 14, p. 65-6