En prévention, les bonnes intentions ne suffisent pas.

Publié le 1 Avril 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

La prévention a aujourd'hui trouvé sa légitimité dans les systèmes de santé occidentaux. Elle est même considérée comme une activité bénéfique en soi. L'absence de prévention est alors critiquée. Ceci est lié à la forte demande sociale de prévention, à l'implication de la société civile qui prend de nombreuses initiatives (associations, bénévoles, citoyens) et à un réel manque de connaissance du champ. La créativité en prévention est donc forte - ce dont nous devons nous réjouir ; l'évaluation de son efficacité et de ses impacts est rare - ce qui est regrettable.[extrait article]

Auteur : Arwidson P.
Santé publique, 2013, vol. 61, n°. 1 Supp., p. 7-8