Cinéma et éducation pour la santé.

Publié le 1 Novembre 1994
Mis à jour le 5 juillet 2019

Trois films sont présentés ici : L'eau froide d'Olivier Assayas, Trop de bonheur de Cédric Kahn (faux documentaire sur l'adolescence) et Les roseaux sauvages d'André Téchiné (une histoire d'adolescents dans les années 60). Ces trois films permettent aux adolescents de trouver des repères et aux adultes de comprendre et de s'interroger sur la jeunesse, tout en prouvant que le cinéma peut jouer un rôle dans l'éducation de la santé auprès des jeunes.

Auteur : Douiller Alain
La Santé de l'homme, 1994, n°. 314, p. 18-19