Atelier gym à Ikambere : ces femmes qui souhaitent se réapproprier leur corps [Interview].

Publié le 1 Septembre 2015
Mis à jour le 12 octobre 2019

L'association Ikambere organise un cours de fitness pour les femmes souffrant du VIH-sida. Avoir une silhouette qui leur plaît davantage fait renaître leur estime de soi. Les plus assidues expriment un bien-être retrouvé au quotidien. Mais la pratique est un défi, car elles sont éprouvées par la maladie et vivent dans des conditions souvent difficiles.

Auteur : Queruel Nathalie, Gillig Luc
La Santé en action, 2015, n°. 433, p. 28-29