Analyse de la mortalité par cause : pondération des causes multiples

Publié le 10 Janvier 2017
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectif : l'analyse des données de mortalité est essentielle à l'observation en santé publique. Dans un contexte où les décès sont souvent attribuables à plusieurs maladies, cet article présente une nouvelle méthode permettant de réévaluer les taux standardisés de mortalité par cause, en considérant plusieurs causes par décès. Méthode : à partir des données de la base nationale des causes de décès en 2010, nous avons calculé des taux standardisés de mortalité par cause en utilisant : la cause initiale de décès et deux stratégies de pondération des causes multiples (PCM), qui attribuent un poids aux différentes causes mentionnées sur le certificat de décès. Pour chaque décès, la somme des poids est égale à 1. Ainsi, l'influence de chaque décès sur les taux de mortalité reste la même. Les variations relatives des taux standardisés de mortalité selon les deux stratégies PCM par rapport aux taux obtenus avec la méthode en cause initiale ont été calculées. Résultats : l'utilisation d'une stratégie de pondération modifiait sensiblement la distribution des taux standardisés par cause. La variation relative du taux standardisé de mortalité obtenue avec la seconde stratégie PCM était supérieure à 20% pour cinq catégories de maladies : maladies génito-urinaires, hématologiques, endocriniennes, dermatologiques et troubles mentaux. Conclusion : cette nouvelle méthode de pondération permet d'exploiter en totalité les causes médicales du certificat de décès pour tenir compte du caractère pluricausal de la mortalité et d'obtenir ainsi des indicateurs de mortalité par cause plus pertinents pour la santé publique.

Auteur : Rey G, Piffaretti C, Rondet C, Lamarche Vadel A, Moreno Betancur M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2017, n°. 1, p. 13-9