Age effectif de la vaccination RRO en France en 2007

Publié le 15 Septembre 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

Contexte - La couverture vaccinale rougeole-rubéole-oreillons (RRO) en France étant jugée insuffisante, la politique vaccinale RRO a été modifiée en 2005 pour maintenir un niveau élevé d'immunité ; cependant, on observe encore à ce jour, en France, des épidémies récurrentes de rougeole. Introduction - Les objectifs étaient d'estimer les âges moyens d'administration du vaccin RRO en France chez les enfants en âge de se voir appliquer les recommandations en vigueur depuis juillet 2005 et d'évaluer leurs adéquations aux recommandations. Matériel-méthodes - Étude observationnelle multicentrique conduite dans 13 services d'urgences pédiatriques et 272 pharmacies chez des enfants ayant reçu au moins un vaccin RRO. Les enfants étaient analysés en deux groupes : ceux relevant d'un schéma vaccinal classique et ceux supposés avoir reçu une vaccination anticipée, dès l'âge de 9 mois (pour une entrée en collectivité avant 12 mois). Résultats - L'analyse a pris en compte 1 449 enfants ayant reçu au moins une dose de RRO. Chez les enfants relevant d'un schéma vaccinal classique, les âges moyens d'administration des premières et secondes vaccinations RRO étaient respectivement de 13,4 et 23,2 mois (urgences) et 14,1 et 25,6 mois (pharmacies). Chez ceux supposés avoir reçu une vaccination anticipée, ils étaient respectivement de 12,9 et 23,2 mois (urgences) et 13,6 et 25,4 mois (pharmacies). Les taux de conformité aux recommandations pour la première et la seconde administration étaient respectivement de 32,2 et 51,2% (urgences) et de 30,1 et 32,1% (pharmacies) pourles enfants relevant d'une vaccination classique, de 19,6 et 4,0% (urgences) et de 9,8 et 3,7% (pharmacies) pour ceux relevant d'une vaccination anticipée. Les âges moyens des différentes vaccinations se rapprochaient des recommandations au cours du temps, avec une différence statistiquement significative entre les différentes périodes de naissance considérées. Discussion-Conclusion - On note une amélioration nette de l'adéquation aux recommandations d'administration des vaccins RRO en France au cours du temps, mais les nourrissons qui entrent en collectivité sont vaccinés trop tard.(R.A.)

Auteur : Gadjos V, Dubos F, Gillet Y, Haas H, Sana C, Caulin E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 34, p. 365-8