Santé sexuelle

Santé publique France s’intéresse en particulier à 4 domaines de la santé sexuelle : infections sexuellement transmissibles dont le VIH, contraception, lutte contre les discriminations, violences.

Mis à jour le 10 juillet 2019

Santé sexuelle : Les enjeux de santé

La prévention des infections sexuellement transmissibles, des grossesses non prévues, les violences sexuelles sont autant d’enjeux de santé publique. Pour y répondre, le programme « Santé sexuelle » conduit par Santé publique France s’intègre dans la politique de santé publique menée par le Ministère chargé de la santé, notamment la nouvelle loi de santé et la Stratégie nationale de santé sexuelle 2017-2030. Le programme « Santé sexuelle » de Santé publique France se structure autour de trois axes : la promotion de la santé sexuelle, pour toutes et tous, à tout âge, dans une approche globale et positive ; l’amélioration de la connaissance et de l’appropriation de la prévention diversifiée pour lutter contre le VIH et les autres infections sexuellement transmissibles ; l’amélioration de la santé reproductive.

Qu’est-ce que la santé sexuelle ?

Selon la définition de l’OMS adoptée de 2002, la santé sexuelle est « un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social associé à la sexualité. Elle ne consiste pas uniquement en l'absence de maladie, de dysfonction ou d'infirmité. La santé sexuelle a besoin d'une approche positive et respectueuse de la sexualité et des relations sexuelles, et la possibilité d'avoir des expériences sexuelles qui apportent du plaisir en toute sécurité et sans contraintes, discrimination ou violence.
Afin d'atteindre et de maintenir la santé sexuelle, les droits sexuels de toutes les personnes doivent être respectés, protégés et assurés.
La sexualité est un aspect central de la personne humaine tout au long de la vie et comprend le sexe biologique, l’identité et le rôle sexuels, l’orientation sexuelle, l’érotisme, le plaisir, l’intimité et la reproduction.
La sexualité est vécue sous forme de pensées, de fantasmes, de désirs, de croyances, d’attitudes, de valeurs, de comportements, de pratiques, de rôles et de relations. Alors que la sexualité peut inclure toutes ces dimensions, ces dernières ne sont pas toujours vécues ou exprimées simultanément.
La sexualité est influencée par des facteurs biologiques, psychologiques, sociaux, économiques, politiques, culturels, éthiques, juridiques, historiques, religieux et spirituels.
 »

Que recouvre précisément le domaine de la santé sexuelle ?

La santé sexuelle est un vaste ensemble touchant à la fois la sexualité et la santé reproductive. Elle concerne les domaines suivants :

  • Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) dont le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) - Syndrome d’Immunodéficience acquise (SIDA)
  • Les grossesses non désirées / l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) / la contraception
  • Les troubles sexuels / l’infertilité
  • Les violences sexuelles et liées au genre
  • La santé sexuelle des jeunes et l’éducation à la sexualité
  • L’orientation sexuelle et identité de genre
  • Les questions de santé mentale relatives/associées à la santé sexuelle
  • L’impact des handicaps physiques et des maladies chroniques sur le bien-être sexuel
  • La promotion d’expériences sexuelles sans danger (dites « safe ») et satisfaisantes

Quels sont les trois piliers de la santé sexuelle ?

L’autonomie 

Celle-ci implique que chacun ait la possibilité d’avoir un contrôle sur sa propre sexualité. Chaque individu doit pouvoir accepter ce qui lui convient et refuser ce qui ne lui convient pas. Toute personne doit pouvoir décider librement de ce qui touche à sa sexualité, en choisissant le(s) partenaire(s) de son choix et les pratiques sexuelles qu'elle souhaite, sans discrimination ni coercition. Au-delà de la garantie des moyens de subsistance minimaux (limitant les risques de relations sexuelles tarifées non librement consenties aux fins d’accéder à un toit ou à des ressources vitales), au-delà des droits et de la protection publique, c’est l’accès aux outils et informations qui ouvrent ces possibilités, en permettant d’avoir un regard critique et autonome sur sa propre sexualité.

La satisfaction 

Celle-ci ne se limite pas à la seule notion d’absence ou de présence du plaisir et de l’orgasme. En effet, l'atteinte d'un sentiment général de satisfaction sexuelle peut souvent exiger bien plus que la seule satisfaction des sens. Ainsi, les dimensions sociales (adéquation de sa sexualité vécue ou de son potentiel avec ses aspirations propres, ses valeurs), psychiques (estime et image de soi) ou encore émotionnelles (présence et qualité des relations affectives) ont un impact majeur sur la satisfaction sexuelle.

La sécurité

Les politiques de prévention actuelles jouent ici un rôle essentiel puisqu’il s’agit de donner aux personnes les moyens de vivre une sexualité sans risque. La sécurité suppose de la part des individus la capacité à percevoir les situations qui présentent un risque pour leur santé et à y apporter des réponses mais également à identifier leurs moments de vulnérabilité et à les anticiper.