Santé mentale des adultes selon l'orientation sexuelle et violences subies. Résultats du Baromètre de Santé publique France 2017

Publié le 17 mai 2021
Mis à jour le 17 mai 2021

Introduction - Les personnes lesbiennes, gays, et bisexuelles (LGB) sont souvent stigmatisées et exposées à diverses formes de discrimination et violences hétérosexistes. L'expérience de violences est associée à un risque accru de troubles mentaux et de comportements suicidaires. Méthodes - Le Baromètre de Santé publique France 2017 est une enquête téléphonique qui a permis d'interroger un échantillon représentatif de l'ensemble des personnes âgées de 18 à 75 ans vivant en France métropolitaine. Quatre indicateurs de santé mentale survenus dans l'année sont examinés : a) l'épisode dépressif caractérisé (EDC) ; b) les symptômes dépressifs actuels ; c) les idées suicidaires et d) les tentatives de suicide. Nous utilisons des modèles de régressions logistiques multivariés pour étudier l'association entre l'orientation sexuelle et chacun des indicateurs de santé mentale, ainsi que le lien entre orientation sexuelle et les violences physiques et/ou verbales subies l'année précédant l'étude. Dans un deuxième temps nous quantifions l'intensité de l'effet médiateur de l'exposition aux violences subies dans l'association entre l'orientation sexuelle et les symptômes dépressifs actuels. Résultats - Selon le Baromètre de Santé publique France 2017, les personnes LGB sont davantage concernées par les troubles de santé mentale : le risque d'EDC, de pensées suicidaires et de tentative de suicide est multiplié au moins par 2 par rapport à la population de personnes hétérosexuelles. Elles sont aussi plus à risque d'être victimes de violences physiques et/ou verbales l'année précédant l'enquête. Les analyses de médiation montrent que les violences vécues expliquent 25% d'avoir des symptômes dépressifs actuels chez les personnes LGB par rapport aux personnes hétérosexuelles. Discussion - Nos résultats soulignent l'importance des initiatives qui luttent d'une manière structurelle contre les violences et les discriminations envers les personnes LGB afin de prévenir des problèmes de santé mentale dans cette population.

Auteur : El Khoury Lesueur Fabienne, Léon Christophe, Heron Mégane, Sitbon Audrey, Velter Annie
Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2021, n°. 6-7, p. 97-104