Monoxyde de carbone : analyse des perceptions, connaissances et comportements des référents de ménages intoxiqués durant la saison de chauffe 2013-2014

Publié le 16 Février 2016
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les intoxications accidentelles par le monoxyde de carbone (CO) concernent chaque année environ 1 000 foyers et plus de 3 000 personnes. Afin de décrire les déterminants de ces intoxications, une enquête conjointe de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé et de l'Institut de veille sanitaire a été réalisée par téléphone auprès de 500 personnes, référentes des ménages intoxiqués. Plus de la moitié des répondants ont déclaré qu'ils étaient " plutôt mal " ou non informés sur le CO avant l'incident. Ce manque d'information concernait davantage les catégories socioéconomiques les moins favorisées. En dépit d'une perception des dangers du CO et de la connaissance des principaux appareils et combustibles émettant ce gaz, seules 38% des personnes interrogées pensaient avoir dans leur logement, avant l'incident, des équipements présentant des risques d'émission de CO (29% parmi les moins bien informées). Lors de l'incident, 61% des répondants présents n'avaient pas fait le lien entre les symptômes observés et la présence de CO dans le foyer (72% parmi les moins bien informés). Nos résultats ont également mis en évidence qu'un bon niveau d'information était associé à de meilleurs comportements de prévention (entretien et gestes d'urgence). Il apparaît donc nécessaire de renforcer la communication dans une approche à la fois universelle et ciblée, en intervenant au plus près des usagers.

Auteur : Leon C, Menard C, Verrier A, Arwidson P, Du Roscoat E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2016, n°. 5-6, p. 89-96