Drogues illicites

La consommation de drogues illicites expose à différents risques sanitaires, sociaux mais aussi légaux. Face à cette problématique de santé publique majeure, la prévention est primordiale.

Mis à jour le 30 juin 2022

L’usage de drogues augmente les risques de maladie, d’accident et de décès prématuré. La dépendance aux drogues augmente l’exposition à des risques sanitaires (infection, surdoses, troubles psychiques…), ou sociaux (précarité, exclusion…). La polyconsommation augmente les risques pour la santé. Elle est fréquente parmi les usagers de drogues illicites (UDI) autres que le cannabis, certains associant les drogues à des médicaments (benzodiazépines, traitement de substitution, etc.).

L’usage de drogues peut concerner tous les milieux sociaux et les usages vont de l’usage récréatif à la dépendance en passant par différents troubles de l’usage. Le cannabis est la drogue illicite la plus utilisée. Il bénéficie d’une image plutôt positive auprès des plus jeunes, particulièrement vulnérables à la toxicité de ce produit.

Depuis quelques années la consommation de cocaïne est en hausse, alors que le crack poursuit sa diffusion auprès des populations précaires mais aussi de populations d’usagers plus jeunes qui l’appellent freebase. Une tendance à la réémergence de l’héroïne s’observe chez des usagers novices et dans des contextes festifs.