Étude des facteurs individuels et des comportements ayant pu influencer la santé des personnes âgées pendant la vague de chaleur de 2003

Publié le 1 Février 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

L'objectif de ce travail était d'étudier les facteurs associés à la morbidité ressentie et réelle des personnes âgées durant la vague de chaleur d'août 2003 au sein de deux cohortes : PAQUID et Trois Cités (3C). Des variables concernant les caractéristiques des sujets et de leur logement, l'état de santé, les comportements d'adaptation face à la canicule, la sollicitation d'acteurs sanitaires et la survenue d'événements mortels et morbides pendant la vague de chaleur ont été recueillies. L'étude de la cohorte PAQUID a porté sur 879 sujets de 80 ans et plus, dont 11 % ont subi un impact réel de la chaleur et 12 % une aggravation subjective de leur état de santé durant la canicule. L'absence de sanitaires dans le logement, la présence d'une pathologie chronique (respiratoire, neurologique, cardiovasculaire ou de troubles du sommeil et d'anxiété) et le recours régulier à des personnels de santé étaient des facteurs associés à un risque plus élevé d'avoir subi un impact de la canicule. Parmi les 1 416 individus de 70 ans et plus de la cohorte 3C, 6 % ont subi un impact réel et 7 % ont déclaré une aggravation de leur état de santé lors de la canicule. L'asthme, la dépression, le fait de vivre seul étaient associés à un risque plus élevé d'avoir souffert de la canicule. Dans les deux cohortes, les sujets ayant arrêté leurs activités pendant la canicule ou ayant eu souvent recours à des professionnels de santé présentaient un risque supérieur de subir un impact de la chaleur ; à l'inverse, ceux qui avaient la possibilité d'aérer leur logement étaient moins à risque. En conclusion, des mesures simples telles que l'aération du logement ou le port de vêtements adaptés peuvent permettre de diminuer la morbidité liée à la chaleur chez les personnes âgées. De plus, le risque paraît plus important chez les personnes dépendantes ou fragilisées par une pathologie chronique et suggère la nécessité de mettre en place une surveillance accrue de ces personnes. (R.A.)

Auteur : Carcaillon L, Larrieu S, Hebreard L, Helmer C, Filleul L
Année de publication : 2006
Pages : 60 p.